Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 00:02

L’enfant est plus homme que l’homme : cela veut dire qu’il y
a en l’enfant des ressources, une énergie, que l’homme adulte n’a
plus, a perdues. En l’enfant est un essentiel qui ensuite s’évanouit :
une curiosité, une ouverture, une disponibilité. Une amabilité aussi :
combien d’enfants viennent vers nous spontanément, avec franchise
et tout sourire, ce dont leurs parents, ces adultes qui l’ont trahi, leur
font reproche : on ne sourit pas à des inconnus. L’enfant ignore les
conventions sociales, ce savoir-vivre qui rapetisse, rabougrit, isole et
finalement empêche de vivre. Hélas ! l’enfant ne tient pas ensuite ce
qu’il promet. On dit toujours que c’est d’un ver que vient le
papillon : chez l’homme, c’est plutôt le papillon qui devient un ver.
L’éducation, selon le mot de Willem Reich, est une édu-castration...

Lire la suite dans :

 

Théologie buissonnière : Agneau de Dieu

Cliquer sur l'image

 

 

***

 

Pour écouter la version radio de l'article, avec des musiques appropriées au thème, cliquer ici :

***

 

Nota 1 : Un long extrait du livre (texte intégral de l'Avant-propos et des deux premières entrées) est lisible en cliquant : ici.

 

Nota 2 : Le livre est disponible à la vente sur le site de l'éditeur indifféremment dans les deux formats, PDF (directement lisible et imprimable à partir d'un ordinateur, normalement équipé d'Adobe Reader), et E-pub.

 

Nota 3 : Ce livre est aussi à la vente chez Amazon, pour être lu sur liseuse Kindle. Cliquer : ici.

 

Nota 4 : On peut lire une première recension de ce livre sur le site ami Protestants dans la ville. Cliquer : ici.

25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 00:01

Je ne comprends pas pourquoi tant de gens l’étalent sur Internet, par exemple sur les réseaux sociaux. Combien s’exhibent sans vergogne, eux et leurs proches, sur la Toile face à des inconnus ! Et aussi sans prudence, car qui sait ce que tel post peut produire comme conséquences ? Sur Internet, on peut traîner des « casseroles » bien longtemps, et le « droit à l’oubli » n’est jamais garanti.

 

Je viens de lire qu’une jeune autrichienne de 18 ans vient d’attaquer en justice ses parents, pour avoir publié depuis 7 ans un demi-millier de photos la représentant toute petite, « y compris bébé nue dans son berceau, ou lors de changement de couches, ou apprenant à faire sur le pot. » (Source : rue89.nouvelobs.com, 15/09/2016) Son père estime que puisqu’il a pris les photos, elles lui appartiennent et il a le droit de les publier. Mais elle leur reproche de ne connaître en l’affaire ni honte ni limites. L’avenir dira si elle gagne son procès.

 

Certes je comprends bien que des parents trouvent que leur enfant est le plus beau de tous. Leur narcissisme en est flatté. Mais songent-ils que leurs enfants ne sont pas à eux ? Ils pourraient suivre le conseil que leur donne Gibran : « Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même. Ils viennent à travers vous mais non de vous. Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas. »

 

D’un point de vue juridique, il est vrai que les lois autrichiennes sur la vie privée appliquées aux réseaux sociaux sont moins strictes que dans d’autres pays : en France, la publication d’une photo sans le consentement de la personne peut être fortement sanctionnée – jusqu’à un an d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende. Mais qui y pense ? Et qu’il s’agisse d’enfants petits ne change rien à la donne, car ils grandiront et pourront être exposés aux résultats catastrophiques de l’indiscrète fierté de leurs géniteurs. Iront-ils alors jusqu’à dire comme Jules Renard que tout le monde n’a pas la chance d’être orphelin ?

 

Intimité
24 septembre 2016 6 24 /09 /septembre /2016 00:01
Bolquère-Pyrénées 2000 (66), chemin de l’étang de Pradeille – 2 septembre 2016, 17 H 46

Bolquère-Pyrénées 2000 (66), chemin de l’étang de Pradeille – 2 septembre 2016, 17 H 46

Si le chemin est difficile

Il faut en saisir la beauté

Regard qui s’accroche à l’utile

Du Tout ne voit que la moitié…

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné.
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche