Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 décembre 2017 2 12 /12 /décembre /2017 01:01

Presque un million de personnes ont assisté sur les Champs-Élysées au défilé du cercueil de Johnny Hallyday, et plus de onze millions de téléspectateurs ont suivi l’événement. On a admiré cette effervescence, dont il n’y a eu d’équivalent, a-t-on dit, que lors des obsèques nationales de Victor Hugo.

 

Au risque de choquer mes lecteurs, je dirai que cet événement m’a laissé complètement indifférent. Je n’ai jamais écouté les chansons de cet artiste, qui d’après ce que j’entends n’en a pas composé les paroles, se contenant de les interpréter. Je serais bien en peine d’en citer un seul titre, alors que je connais par cœur beaucoup de celles de Brassens, de Ferré, de Brel, etc. – sans parler de tant de poèmes de Victor Hugo, qui m’ont accompagné depuis ma jeunesse. La disproportion est accablante, entre celui qui écrit et peut faire réfléchir, et celui qui se contente de galvaniser une foule au moyen de rythmes assourdissants.

 

On nous a dit que chacun avait en soi un peu de « Johnny ». Je regrette, mais ce n’est pas mon cas. Sans doute suis-je bien minoritaire, mais peu m’importe. Je ne condamne évidemment pas ceux qui ont pleuré sur sa mort. Peut-être ont-ils pleuré sur la disparition de leur propre jeunesse, bercée par les rythmes de leur idole. Pleurer, c’est avoir aussi pitié de soi.

 

Mais je ne les convaincrai pas, en leur disant que la fortune gagnée par l’artiste en une seule soirée est une insulte à ce qu’ils gagnent par mois ou par an, si encore ils ne sont pas chômeurs. Qu’il est facile se faire passer pour « rebelle », alors qu’on a les idées d’une droite bien franche. Qu’un Président de la république, par démagogie, a été jusqu’à rendre hommage à un incivique qui fut en délicatesse avec l’administration fiscale, au mépris de ceux qui paient régulièrement leurs impôts. Qu’il est facile d’enflammer une foule et de la subjuguer par un grand théâtre qui l’empêche de penser, et que mutatis mutandis Hitler et Mussolini l’ont fait avant lui. Bref que les signes de l’émotion ne sont pas l’émotion, et que l’habit ne fait pas le moine. Tant pis !

 

D.R.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Aude 13/12/2017 11:43

Cher Michel Theron.
J'aime beaucoup ce que vous écrivez, je suis une de vos lectrices.
Votre indifférence pour tout ce qui concerne JH, elle n'est pas du tout choquante pour moi, je l'ai d'ailleurs partagée pendant de très nombreuses années .
Par contre ce qui est surprenant c'est que justement ne connaissant pas vraiment le sujet du fait de cette indifférence vous ayez toutes ces choses à dire dessus ???
Moi par hasard j'ai assisté à un concert de JH, alors que je n'avais aucune envie d'y aller. On m'avait donné 2 places , ma fille qui était petite (11 ou 12 ans) voulait y aller et son papa n'était pas là ce jour là. Donc je me suis dévouée, à contre cœur . Nous avions pris des boules quies, la chose vraiment à ne pas oublier. Et bien alors que ce n'était absolument pas mon style, j'ai trouvé cela très très bien. Cela m'a plu, c'est tout. Mais sans être du tout hystérique ni galvanisée comme à un rassemblement de nazis.
J'en ai été très étonnée.
Alors je me dis que peut être , si comme moi vous étiez allé -par hasard- à un de ses spectacles, votre analyse de ce phénomène "culturel" (?) aurait été différente ???

www.michel-theron.fr 13/12/2017 12:22

Merci, chère Aude, de votre message. J'en suis d'autant plus heureux que cette chronique ne me fait pas que des amis. Mais enfin il ne faut jamais aller contre sa pensée. - Je sais de JH ce que tout le monde sait depuis longtemps : ses cachets faramineux, ses idées politiques, son évasion fiscale, etc. Et aussi je fuis la foule, les grands rassemblements, où le niveau mental s'abaisse à proportion que le nombre s'accroît. - N'hésitez pas à me recontacter. Cela me fera plaisir. En proximité. Michel

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné.
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages