Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mars 2018 5 23 /03 /mars /2018 01:01

Ce petit reptile bien inoffensif n’a rien apparemment qui puisse inspirer de grandes pensées, et je ne pensais pas jusqu’à présent qu’il pourrait me mener à réfléchir sur un épisode évangélique. Pourtant c’est ce qui s’est produit. Je viens de lire dans Wikipedia qu’une variété, le lézard basiliscus, peut courir sur l’eau sur de courtes distances, et que pour cette raison on l’appelle « Lézard Jésus-Christ ». À l’origine de cette capacité, la combinaison d’une vitesse de onze kilomètres par heure et de la forme de ses pattes qui lui permettent de créer des bulles d’air à la surface de l’eau et de s’appuyer dessus avant qu’elles éclatent. Pour qu’un être humain puisse faire la même chose, il faudrait qu’il coure à environ 110 kilomètres par heure et qu’il possède des muscles quinze fois plus puissants.

 

Peut-être Jésus était-il lui-même dans ce cas ? C’est la question qu’un littéraliste pourrait se poser. L’épisode de Matthieu 14/25-31 nous le montre marchant à la surface d’un lac. Laissant mon lézard, j’ai relu l’épisode. Et je me suis dit que le littéralisme ici ne menait pas très loin, sauf à exposer à la noyade ceux qui voudraient eux-mêmes faire l’expérience. Cela s’est vu paraît-il sur une plage de Libreville où un jeune pasteur d’une église pentecôtiste s’est noyé en voulant marcher sur l’eau, selon plusieurs sites Internet dont je ne connais pas la fiabilité.

 

Mais peu importe ! Il me paraît bien étrange que le même Jésus qui refuse tout miracle dans sa Tentation au désert ait pu réellement ici en faire un. À l’évidence, le sens est symbolique. À Pierre qui s’élance vers lui, et qui a peur de se noyer, Jésus répond : « Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? » (v.31)

 

En effet ce qui cause nos noyades dans nos vies est le manque de confiance. Comme lorsqu’on perd un équilibre physique que l’on pourrait tenir naturellement, simplement par la pensée, par la peur de le perdre, l’intervention du mental qui parasite tous nos élans.

 

Brave lézard, qui m’a mené à une conclusion essentielle : c’est de la peur qu’il faut avoir peur, et non d’autre chose !

 

"Basiliscus plumifrons" - D.R.

 

***

 

Retrouvez tous mes billets antérieurs édités sous forme de livres en plusieurs tomes chez BoD :

 

Cliquer sur l'image
Cliquer sur l'image
Cliquer sur l'image

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Aude 11/04/2018 14:26

Merci Michel pour cette piste. J’ai moi même de façon beaucoup moins exotique (mais cependant extraordinaire) vu un petit mammifère courir sur l’eau, et cela fait inévitablement penser à Jésus . Il s’agissait (sauf erreur de ma part) d’un « pachyure étrusque » (le plus petit mammifère européen connu d’apres mon livre). Ce petit animal d’à peu près 3cm de long était tombé dans mon bassin. Il était tout mouillé mais avait réussi à monter sur une feuille de nénuphar . Il faisait le tour de la feuille, passait sur une autre feuille, puis une autre, puis revenait à son point de départ. Après quelques tours de ce manège, ils s’est lancé sur l’eau , en courant, pour traverser une étendue d’environ 50 cm, mais au bout pas d’échappatoire, il n’a trouvé que des feuilles de nénuphar. Je l’ai finalement sorti de là, ce qui m’a donné l’occasion de l’observer en détails avant de lui rendre sa liberté.
On peut penser assurément que cette petite musaraigne y croyait très fort, contrairement à Pierre qui se met à s’enfoncer quand il’commence à douter . J’ai été étonnée de son audace, et aussi que ça marche. Et pourquoi pas pour Jésus ? Au point où il en est, ce n’est pas inimaginable. Mais cela ne rend pas moins utile le sens symbolique de cet épisode ?
En tout cas merci, j’ai relu aussi toutes ces histoires d’Herode, et depuis j’ai très envie d’aller faire un tour à Saint Bertrand de Comminges.

www.michel-theron.fr 11/04/2018 16:42

Merci de tous ces compléments fort intéressants. Amicalement. M.T.

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné.
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages