Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 février 2018 2 13 /02 /février /2018 01:01

Ce mot est ordinairement connoté négativement, et personne ne voudrait avouer s’en rendre coupable. Pourtant la perception inverse vient de se produire. En effet, Hasbro, le fabriquant du jeu mythique Monopoly, vient de commercialiser, pour répondre selon lui à la demande de nombreux joueurs, un « Monopoly des tricheurs ». Cette version ajoute 15 cartes représentant les arnaques les plus communes tentées par les participants : sauter une case, changer un hôtel de place ou voler quelques billets... Si la supercherie n’est pas révélée avant la fin d’un tour, le tricheur gagne un hôtel ou de l’argent. Mais tout de même, s’il est pris la main dans le sac, il va directement en prison (Source : AFP, 03/02/2018).

 

Assurément la possibilité de tricher va donner du piment au jeu : le cœur bat davantage quand on prend des risques et quand on s’aventure hors des clous. Qui ne l’a pas essayé déjà, dans un jeu quelconque ? C’est de tout temps, comme il se voit par exemple dans le tableau de Georges de La Tour Le Tricheur à l’as de carreau.

 

Mais le problème est d’insérer cette possibilité dans un jeu qui déjà incarne le capitalisme le plus impitoyable et dépourvu de sens moral, où tout est fait pour favoriser gain et profit. Son principe, immuable depuis sa création en 1935, est de devenir le plus riche possible en achetant des terrains pour y construire des hôtels rapportant des loyers. Le jeu était interdit dans l’ex-URSS, précisément car incarnant le capitalisme le plus sauvage et le plus débridé.

 

L’idéologie en était et demeure une version du darwinisme social : dans la lutte pour la vie, seul survit le plus adapté, ou le plus malin et le plus écraseur des autres, et pour le reste « Malheur aux vaincus ! ». Toujours le « maillon faible » doit sortir.

 

Finalement le jeu initial ignorait évidemment toute éthique, et la nouvelle version pour tricheurs ne fait que pousser à son point normal d’aboutissement sa philosophie première. Il semble même qu’elle colle de plus en plus à l’actualité, les tricheurs étant aujourd’hui de plus en plus nombreux.

 

 

D.R.

 

***

 

Retrouvez tous mes billets antérieurs édités sous forme de livre, en plusieurs tomes, chez BoD :

 

Cliquer sur l'image
Cliquer sur l'image
Cliquer sur l'image

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

EBA 14/02/2018 00:55

Le tricheur est celui qu'on attrape!....et celui qu'on n'attrape pas??

www.michel-theron.fr 14/02/2018 12:36

Mais finalement, à quoi sert d'être le plus riche du cimetière ? Un linceul n'a pas de poches...

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné.
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages