Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juin 2018 1 04 /06 /juin /2018 00:01

On comprend bien quelle a été sa justification aux origines de l’humanité : il s’agissait pour les premiers hommes de se nourrir, et aussi de se protéger du danger que pouvaient constituer à leur côté la présence d’animaux sauvages redoutables. Ce besoin et ce comportement sont communs d’ailleurs à tous les animaux vivants.

 

Mais aujourd’hui l’homme n’a plus besoin de chasser pour s’alimenter, et se protéger des animaux dangereux n’exige pas de les tuer. Pourquoi donc la chasse perdure-t-elle ? Les chasseurs nous disent que grâce à leurs « prélèvements » (doux euphémisme) la faune peut s’équilibrer et sa surpopulation être évitée. Mais tous les zoologistes s’accordent à dire qu’en matière de faune sauvage le danger n’est pas la surpopulation, mais bel et bien l’extinction. Force est donc de conclure que le moteur majeur de la chasse est l’amusement de ceux qui s’y livrent.

 

Le président états-unien qui n’en est pas à sa première incartade (voir mon billet Indécence, dans le n°478 de Golias Hebdo) a décidé de revenir sur les réglementations de son prédécesseur, et d’aider les chasseurs à tuer dans les seize zones protégées d’Alaska. Les premières victimes seront les ours. Il sera bientôt possible de les appâter avec du bacon ou des donuts. On pourra aussi utiliser des lampes pour traquer les oursons jusque dans leur tanière. La chasse à l’ours aérienne avait déjà été réautorisée l’an dernier. Les loups et les coyotes, eux, pourront être abattus, ainsi que leurs petits, pendant les mises bas : donc à peine nés, déjà tués. Les chasseurs pourront aussi s’attaquer aux caribous depuis leurs bateaux à moteur et même en tuer un pendant qu’ils nagent, ce qui ne leur laisse aucune chance de fuir et d’échapper à la mort. (Source : Francetvinfo.fr, 24/05/2018)

 

C’est une vision de cauchemar, un vrai signe de folie sanguinaire. Normalement, un chef d’état devrait être responsable dans ses décisions, et si ce n’est pas le cas, être désavoué par son peuple. Mais ce risque ici n’existe pas, car c’est pour son irresponsabilité même que ce président a été élu.

 

D.R.

 

***

 

Nota : Retrouvez toutes mes chroniques revues et enrichies, réunies sous forme de livres édités chez BoD en version papier et en version électronique, et constituant une collection de plusieurs tomes. Cliquer sur :

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné.
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages