Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 novembre 2018 7 11 /11 /novembre /2018 01:01

On a reproché à notre Président de faire de la commémoration de l’armistice de la Grande Guerre un éloge de la paix, plutôt que de rappeler la victoire des Français sur les Allemands, et le salut de notre patrie obtenu par l’héroïsme de nos poilus. Pour ce qui me concerne, je suis sur ce point de son avis.

 

Cette guerre a été une énorme boucherie, totalement absurde, et les soldats qui y ont survécu ont été simplement soulagés qu’elle cesse, avec l’espoir qu’il n’y en aurait plus d’autres ensuite. Bien sûr il faut se souvenir d’eux, mais comme de victimes innocentes offertes au moderne Minotaure, assoiffé de chair humaine. Mais la rhétorique guerrière visible en bien des monuments aux morts fait d’eux, comme en celui de mon petit village natal, des « morts glorieux » – au point qu’enfant, je me demandais où étaient mis ceux qui ne l’étaient pas...

 

Le champ d’honneur est toujours un champ d’horreur, et aucune euphémisation ne peut justifier une guerre sans signification faite par de pauvres gens qui ne se connaissent pas, commandés par des gens qui se connaissent mais qui ne la font pas. Le sacrifice des malheureux poilus est un gigantesque gaspillage. On ne meurt pas pour la patrie, mais pour enrichir les marchands de canons. Il y a bien eu des monuments aux morts antimilitaristes, où on pouvait lire : « Mort à la guerre ! ». Mais ils ont heurté les Anciens combattants, défenseurs d'une « victoire » qui ne fut en réalité que la défaite de l'humanité.

 

Notre président a raison de souligner la périlleuse montée actuelle des nationalismes. « Le nationalisme, c’est la guerre », disait justement François Mitterrand. Tant de morts nous engagent à aimer la paix ! Et quant à l’héroïsme, laissons-le où il est. Les soldats vraiment acharnés à tuer l’ennemi et « performants » dans cette activité sont des héros qu’on décore en temps de guerre, mais des psychopathes qu’on interne en temps de paix. Les autres sont des pauvres diables pris dans quelque chose qui les dépasse.

 

La guerre, comme dit Voltaire dans Candide, est une « boucherie héroïque ». Il ne faut pas que « l’héroïsme » nous fasse oublier la boucherie.

 

 

Monument aux morts de N. (Hérault), mon village natal

 

***

 

Sur ce sujet, on peut aussi lire mon article Le sacrifice religieux laïcisé, et suivre les liens qui y figurent :

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

EBA 11/11/2018 09:00

Bien dit.... Ceux qui se connaissent ordonnent de tuer.. Et ceux qui ne se connaissent pas s'executent... Le visage du mal.

www.michel-theron.fr 11/11/2018 13:17

Juste. Sur la barbarie de cette guerre, voyez "Les Sentiers de la gloire", film de Stanley Kubrick, longtemps interdit en France pour son antimilitarisme. Le sujet en est les mutineries de 1917, et leur répression.

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné.
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages