Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 janvier 2019 7 27 /01 /janvier /2019 01:01

Ce qui compte dans un acte de langage est le contexte dans lequel il se produit. Une opinion peut être en elle-même défendable, mais son retentissement est fort différent selon le moment choisi pour l’exprimer et l’auditoire auquel elle s’adresse.

 

À cet égard, notre président accumule maladresse sur maladresse. En pleine crise des « gilets jaunes », il vient de dire à propos des pauvres qui selon lui ne sont pas assez responsabilisés : « Il y en a qui déconnent. » (BFMTV, 16/01/2019). À un autre moment il a reproché aux Français de vouloir tout obtenir sans avoir assez le « sens de l’effort » (Huffigngtonpost.fr, 11/01/2019).

 

Ces deux phrases venant après bien d’autres du même tonneau, on dirait qu’il fait exprès de provoquer ses concitoyens, dont évidemment beaucoup prennent ces propos pour des insultes. Peut-être n’a-t-il pas assez de maturité pour comprendre qu’on peut, vu l’écho que peuvent avoir certaines paroles, tenter un compromis sans compromission : penser tout ce qu’on dit, mais ne pas dire tout ce qu’on pense.

 

Mais si ces provocations sont volontaires, on peut soupçonner alors que les polémiques sur ces « petites phrases » détourneront les esprits des vraies questions. C’est une tactique bien connue : comme il arrive que les pompiers allument un feu de précaution, le contre-feu, pour créer un espace vide de façon que le grand incendie qui menace n’ait plus d’aliments pour se propager.

 

Tant que les gens penseront à ces fameuses « petites phrases », ils oublieront la seule question qui compte et que le président n’a pas mentionnée : l’injustice sociale et au premier chef fiscale, contre laquelle se sont faites dans le passé toutes les révolutions. Éva Joly a bien raison de dire que c’est l’impunité financière de certains qui est le vrai scandale et qui nourrit le populisme (Lemonde.fr, 03/01/2019).

 

Finalement, maladroites ou non, les « petites phrases » n’ont pas assez de hauteur. Elles manquent de cette vision globale, synoptique, qu’on attendrait d’un dirigeant lucide : 1% des habitants de la terre possèdent autant de richesses que les 99% restants réunis.

 

D.R.

 

***

 

Pour voir l'ensemble de mes livres sur le site de mon éditeur BoD, en lire un extrait, les acheter, cliquer : ici.

 

Notez qu'ils sont aussi tous commandables en librairie, et sur les sites de vente en ligne (Amazon, Fnac, etc.).

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné.
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages