Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 avril 2019 7 07 /04 /avril /2019 00:01

Des lynchages de Roms et des attaques de campements ont eu lieu en mars dans plusieurs villes d’Île-de-France, sur la foi de rumeurs persistantes d’enlèvements de mineurs, à des fins de trafic d’organes ou de prostitution. Ces rumeurs avaient été diffusées et amplement relayées sur les réseaux sociaux, dont Facebook. La police et la justice n’ont déploré cependant aucune disparition. Une vingtaine de personnes auteurs de ces actes ont été interpellées (Source : LCI, 26/03/2019).

 

On pense évidemment à la Rumeur d’Orléans, sur laquelle a travaillé le sociologue Edgar Morin et son équipe : en 1969, une rumeur s’est répandue selon laquelle des jeunes filles disparaissaient dans les cabines d’essayage de magasins de vêtements, pour être ensuite livrées à la prostitution, au Moyen-Orient ou ailleurs. Ces magasins étant tenus par des Juifs, l’antijudaïsme s’est déclenché à cette occasion.

 

Le phénomène n’est ni unique ni récent. Au 12e siècle, beaucoup de Juifs ont été l’objet de pogroms, transformés en boucs émissaires censés être la cause de malheurs qui frappaient le peuple. Ce qui vient de se passer incarne donc le Moyen Âge à l’époque d’Internet. Ce dernier évidemment fonctionne comme un énorme amplificateur. La rumeur se répand plus vite et plus amplement que dans le cas du seul bouche-à-oreille, tel que Beaumarchais l’a décrit par la bouche de Bazile dans son Barbier de Séville (II/8).

 

Qu’en penser ? D’abord la malignité me semble inhérente à la nature humaine. « Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose ! ». Voyez aussi l’affreux dicton : « Il n’y a pas de fumée sans feu. » C’est donc spontanément que les fausses nouvelles (fake news) sont préférées aux vraies.

 

Ensuite l’homme devrait se rendre compte qu’il ne doit pas chercher à l’extérieur de lui la cause de ce qui ne va pas, non seulement autour de lui, mais très souvent aussi en lui. Le Diable est toujours potentiellement en nous-mêmes, nous ne devons pas le projeter chez les autres. C’est aussi le sens profond du Djihad musulman : c’est un combat que l’homme doit mener à l’intérieur de lui-même, pour y faire triompher les forces du bien sur celles du mal. Le sens banal dans lequel les terroristes prennent ce mot, l’extermination de l’autre, n’est pas le sens profond. Souvenons-nous de ce que disait Beckett : « L’homme s’en prend à sa chaussure, alors que c’est son pied qui est malade. »

 

D.R.

 

 

***

 

Pour voir l'ensemble de mes livres sur le site de mon éditeur BoD, en lire un extrait, les acheter, cliquer : ici.

 

Notez qu'ils sont aussi tous commandables en librairie, et sur les sites de vente en ligne (Amazon, Fnac, etc.).

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné.
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages