Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 décembre 2019 2 10 /12 /décembre /2019 01:01

Elle dispense aujourd’hui de tout le reste. Je pense aux œuvres de l’ « artiste » John Hamon, qui consistent simplement en projections lumineuses de son nom sur divers monuments célèbres, comme la Tour Eiffel ou la Pyramide du Louvre, ou bien en collages de son portrait sur des affiches d’expositions de prestige, telle celle consacrée actuellement à Léonard de Vinci. Ainsi sur son profil Instagram on peut voir ce portrait se superposer, par la magie du numérique, sur celui de la Joconde : Mona Lisa y devient « Hamonalisa » (Source : actu.fr/ile-de-france/paris, 27/10/2019).

 

Son slogan est : « C’est la promotion qui fait l’artiste, ou le degré zéro de l’art ». On pense à la formule de Warhol, selon lequel dans notre monde moderne chacun peut avoir son « quart d’heure de célébrité ». À voir le buzz que peuvent faire les médias ou Internet à propos de quiconque, on ne peut que lui donner raison. Le narcissisme de chacun est sans limite, et comme Érostrate qui ne supporta pas d'être inconnu personne ne se satisfait de son anonymat.

 

Apparemment n’importe quoi maintenant peut faire œuvre, pourvu qu’on lui prête attention et crédit. Déjà Marcel Duchamp a montré que le moindre objet (un urinoir, un égouttoir à bouteilles, un quelconque ready made) peut acquérir le statut d’objet d’art, pour peu qu’il soit exposé dans le contexte valorisant d’un musée. Il bénéficie arbitrairement d’un potentiel de confiance, d’une fiducia essentielle procurée par le lieu lui-même. Mais ici il n’y a même pas d’objet, il n’y a qu’un nom, qui suffit. Il y avait autrefois des œuvres sans auteur, il y a maintenant des auteurs sans œuvre.

 

Avant John Hamon, Banksy, célébrité mondiale du street art, a voulu, en détruisant une de ses œuvres qui venait d’être adjugée à un prix pharaonique, montrer que le monde entier de l’art n’était qu’un marché, une bulle spéculative déconnectée de toute réalité : la preuve en fut d’ailleurs que ce geste iconoclaste fit encore monter sa cote (voir mon billet Art (suite 2) - Golias Hebdo, n°496).

 

La même œuvre aujourd’hui peut n’être rien si elle n’est pas signée, et tout si elle l’est. C’est sur le nom, et non sur un quelconque réel de l’œuvre, que se font les spéculations et les bulles financières. Comment s’étonner ensuite que l’œuvre ne soit plus qu’une signature, le simple nom de l’auteur ou son portrait ? Voilà où l’on aboutit, quand le savoir-faire est remplacé par le faire-savoir.

 

D.R. - Cliquer sur l'image

 

 

***

 

Retrouvez tous mes articles de Golias Hebdo, publiés en plusieurs volumes, sous le titre Des mots pour le dire, chez BoD. Sur le site de cet éditeur, on peut en lire un extrait, les acheter... Cliquer : ici.

 

Notez qu'ils sont aussi tous commandables en librairie, et sur les sites de vente en ligne (Amazon, Fnac, etc.).

Partager cet article

Repost0

commentaires

RICHEVAUX Jean-Luc 14/12/2019 13:31

L'art est aujourd'hui un marché financier extrêmement rentable dans notre société capitaliste. À ce titre, la notoriété de l'artiste valorise malheureusement bien plus la valeur extrinsèque qu'intrinsèque de sa production artistique.

www.michel-theron.fr 14/12/2019 14:08

Entièrement d'accord avec vous. C'est un cas particulier d'une règle générale : les choses n'ont de valeur que celle que nous leur accordons. Cordialement. M.T.

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné.
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages