Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mai 2020 6 02 /05 /mai /2020 00:01

Son langage immédiat est essentiel pour l’homme. S’il n’est plus possible de le sentir, une grave mutilation peut survenir, à laquelle nous préparent malheureusement les mesures prises pour enrayer l’actuelle crise sanitaire.

 

On nous dit qu’il faut toujours maintenir autrui à une distance au moins d’un mètre pour éviter la transmission du virus. Donc on fait l’impasse sur le toucher, sens pourtant décisif. Qui n’a besoin de câlins, de se blottir contre quelqu’un, pour sentir un peu de réconfort, de chaleur humaine ? Je ne parle pas ici seulement des enfants, mais de tous. Plus simplement, qui n’a été réconforté par une main posée sur son épaule, ou un simple tapotement de doigts, d’autant plus précieux qu’il était inattendu : il peut avoir suffi pour éclairer une journée, pour chasser le désespoir. Mais les mesures-barrière l’interdisent aujourd’hui. On ne doit plus se toucher, et par peur d’être contaminé on est atteint d’haptophobie, crainte de toucher ou d’être touché, réalisant par là le noli me tangere évangélique !

 

Pensons aussi aux aveugles, pour qui le sens du toucher est si important. Comment va être leur univers, si faute de les voir ils ne peuvent plus sentir par le contact physique la présence de leurs frères humains ?

 

Outre le toucher, il en est de même pour deux autres sens vitaux, la vue et l’ouïe. Par le port du masque en effet, que certains veulent généraliser dans tout l’espace public, on perd le sourire de la personne, c’est-à-dire le plus précieux, ce « lait de la tendresse humaine » dont parle Shakespeare. Il est comme un rayon de soleil qui chasse les nuages, et peut transfigurer une rencontre. Combien de malades par exemple ont été rassérénés par le simple sourire de leur infirmière ! Masquée, elle ne peut plus le leur prodiguer.

 

Le masque aussi altère la voix, qui n’est plus naturelle. On ne peut plus rêver sur une voix qui, objet de tant de fantasmes projetés sur elle, pouvait nous devenir si chère. La présence magnétique en disparaît. Et aussi, pensons aux professeurs et conférenciers, dont le savoir se déverse par la bouche. Les voir masqués est les amputer de ce qui fait symboliquement leur spécificité. Enfin pensons aux sourds qui avaient l’habitude de lire sur les lèvres. Ils ne le pourront plus – à moins qu’on ne fasse des masques transparents !

 

Songeons qu’à propos du foulard islamique on a justement chez nous banni le masque, comme déshumanisant. Eh bien, chassé par la porte, le voilà qui revient par la fenêtre !

 

Nous allons tout droit soit vers une société de robots déshumanisés, soit vers une société seulement virtuelle. Et sans doute les deux. Où est le contact humain dans la visioconférence, le télétravail, la communication via les écrans ? Ces derniers font écran entre les autres et nous-mêmes. Prenons garde que la victoire de ce virus ne soit la mort de l’humain. L’homme pourra peut-être survivre, mais la survie n’est pas la vie.

 

D.R.

 

 

***

 

Retrouvez tous mes articles de Golias Hebdo, publiés en plusieurs volumes, sous le titre Des mots pour le dire, chez BoD. Sur le site de cet éditeur, on peut en lire un extrait, les acheter... Cliquer : ici.

 

Notez qu'ils sont aussi tous commandables en librairie, et sur les sites de vente en ligne (Amazon, Fnac, etc.).

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné.
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages