Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 20:54

N" (Textes sur images)

 

Approche

 

Je l’entreprends, je l’entrevois, d’abord très nettement de loin, puis à proportion que j’avance il se dissimule, coins et replis, courbes et vallons, échappant à ma vision nette. Approcher n’est pas toujours mieux voir. Je sais bien que le faux jour a plus de mystère que la clarté, et que c’est dans l’ombre que l’on devine mieux. Je vais laisser venir les choses, mettre de l’ombre dans ma page, du temple dans ma caresse. Ni l’écriture ni l’amour ne se font à la va vite. Il faut en les effleurant faire se dresser les mots, et le corps. Jouer sur les creux, les anfractuosités. Et les échappées vertigineuses, les perspectives inattendues.

 

À de certains moments le découragement me prend de pouvoir jamais toucher vraiment ce qui de si loin était si magnifique promesse. Ce jeu de cache-cache, cette dérobade constante à la prise, ce défi du partenaire, cet aguichage ou ce teasing, comme dans le tango ou le flamenco, ils me pèsent souvent. Pourquoi s’éloigner à mon approche, tel l’horizon, sauf à me vouloir perpétuellement inassouvi ?

 

Mais d’un autre côté je me dis que la caresse est plus humaine que la prise, le viol ou le rapt. Il faut différer, c’est le propre de l’homme. L’homme est une différence différante. La corne du taureau doit effleurer la muleta, simplement l’effleurer. Mouvement asymptotique. Lenteur et hiératisme. Ne pas être violent ou violant, prédateur. Écrire, ce n’est pas se jeter sur les choses, mais les laisser venir. Séduction double : qui prend, et qui est pris ? Effleurer, ne pas peser, suggérer, voilà le rêve.

 

Alors il joue avec moi. Je te tiens tu me tiens. Le sens, le taureau, le corps. Circonlocutions, périphrases, circumambulations. Magie des stations : perdu dans le grand champ, je le vois au loin, tout petit, dans un angle de mon cadre. Je joue avec lui, comme le photographe avec son modèle.

 

À la fin, plus rien. Puis, tout à coup, tout : délivrance et extase finale.

 

De quoi est-ce que je parle ? Mais de l’ascension que j’ai faite, le 11 juillet 2001, dans les Pyrénées Orientales, vers l’Ermitage de Belloch.

 

(Journal juillet 2001– Belloch)

 

© M. T. - 2010

 

 Un-pelerinage-1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

→ On peut voir une vidéo qui rend compte de cette marche : Un pèlerinage.

Partager cet article

Repost0

commentaires

françoise renaud 16/07/2010 10:27


étrange que tu me proposes cette lecture, car j'écris moi même en ce moment sur l'approche du paysage et je saisis parfaitement chaque mot écrit

oui, cette approche sans savoir si l'extase viendra
là s'enracine l'espace - nécessaire - de la séduction...
se laisser embarquer sans trop penser, laisser aller le corps et l'âme soumis à leurs propres fluides, retrouver le rythme primitif pareil à celui de l'eau sur l'étang de Pradelles

peut-être cherche-t-on toute une vie à le faire... à lâcher prise...

f


michel.theron.over-blog.fr 16/07/2010 22:52



Oui, étrange que cette rencontre de nos deux esprits. Sans doute avons-nous une configuration mentale analogue. Connais-tu vraiment l'étang de Pradeille (Pyrénées Orientales) ? Si oui, nous nous
y sommes rencontrés en pensée. Vois ma vidéo : Submersions, qui a été filmée sur ses bords.


Bien à toi. Michel



Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné.
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages