Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 23:01

Ce blog est interdisciplinaire. Pour en explorer la grande diversité, pour faire un tri et ne voir que ce qui intéresse, pensez à cliquer sur Catégories, dans la colonne de droite


 ¨(Extraits de mes ouvrages)

 

28. Question : Quels sont les deux choix principaux du style, en matière de vocabulaire ?


Réponse : Brouiller les signes ordinaires du lexique, en disant autre chose ; ou bien dire les mêmes choses qu'à l'ordinaire, mais autrement

 

 

Quand il pleut, je commence ordinairement par dire : « Il pleut ». Parlant ainsi d’habitude, je ne fais là a priori aucune recherche, et l’expression s’épuise dans sa propre signification. C’est le côté référentiel, utilitaire, du langage, qui l’emporte. Par une expression-outil, signe ou signal, je signale l’existence de la pluie, c’est tout. C’est un acte purement intellectuel, pratique.

Puis, si je trouve cette façon de désigner la pluie trop plate, et qu’elle ne rend pas assez compte de mon expérience réfléchie de la pluie ou bien de mon émotion face à elle, je peux choisir la voie des signes brouillés. Alors je remplace le mot « pluie » par autre chose. Ce peut être une périphrase abstraite : « L’inclémence du temps ». Une métaphore, ou une périphrase métaphorique : « Les barreaux de ma prison », etc. Bref je brouille le langage ordinaire (référentiel, utilitaire), en substituant au signe propre d’autres signes, étrangers et a priori impropres, pour mieux rendre compte de ce que je pense ou sens face à la pluie.

Ensuite (souvent longtemps après), je peux trouver que ce brouillage est banal ou conventionnel, qu’il peut être en voie de fossilisation, ou même de lexicalisation (dans ce dernier cas, le brouillage finit par n’être même plus senti en tant que brouillage). Et je peux éprouver le besoin de revenir à : « Il pleut ». Seulement, ce n’est plus le même « Il pleut ». Le premier est pauvre de tout ce qui lui manque ; le second, riche de tout ce qu’il a refusé...

 

 → Lire la suite dans :


Cours de stylistique, avec liens - couverture - sans adress

→ Extrait de la présentation : Proposant une approche concrète et nouvelle, cet ouvrage est d’abord un manuel d’étude stylistique, destiné aux professeurs et aux étudiants littéraires, ainsi qu’aux animateurs des ateliers d’écriture et aux candidats écrivains. Mais aussi, confrontant constamment le monde des mots et celui des images, c’est un livre d’esthétique générale et comparée, et à ce titre il pourra intéresser tous les curieux du monde de l’expression. Il comporte enfin, outre les liens hypertextes internes, beaucoup de liens externes donnant accès à bien d'autres domaines reliés au sien, dans une logique profondément interdisciplinaire : ces liens externes en permettent aussi une utilisation multimédia ...

 

→ Pour voir la présentation totale de l'ouvrage, pour télécharger gratuitement son sommaire, et pour se le procurer sur le site de l'éditeur, plus à même d'en fournir une version directement imprimable (préférer pour cela la version PDF), et aussi multimédia (sur support de lecture connecté à Internet), cliquer : ici.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné.
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche