Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 août 2019 3 21 /08 /août /2019 00:01

Normalement c’est le lieu où se déroule le culte. Mis à part des autres, il est pour cette raison considéré comme sacré, et donc s’oppose à l’espace profane.

 

Nous en sommes loin maintenant. Ainsi, pour attirer des fidèles, la cathédrale médiévale de Rochester (sud-est de l’Angleterre) a trouvé une idée : transformer sa nef en mini-golf. Les gens s’y pressent maintenant, la fréquentation ayant augmenté de plus de 80% par rapport à la même période en 2018. Et Rochester n’est pas un cas isolé. La cathédrale de Norwich (est de l’Angleterre) a installé un toboggan en spirale d’une quinzaine de mètres de hauteur, tandis que celle de Lichfield (centre de l’Angleterre) a dévoilé en juillet une réplique de la surface de la lune sur son sol. (Source : AFP, 09/08/2019)

 

Jusqu’à présent les églises pouvaient abriter des concerts musicaux, éventuellement quelques expositions d’œuvres d’art, mais jamais encore des installations de pur divertissement. Bien sûr on sait qu’au Moyen-Âge elles accueillaient des animaux et des marchés. Mais à cette époque la foi tout de même était grande, et si baroque que fût la fréquentation, l’édifice ne perdait pas son statut de porte ouverte sur le divin. Aujourd’hui la fréquentation devient purement ludique, et répond à cet éthos de l’amusement qui caractérise notre époque, et que Baudrillard appelait la fun morality. À la différence des promoteurs de cette innovation, je doute que ces visites débouchent sur des conversions.

 

Maintenant on pourrait faire une autre lecture de la chose, et considérer qu’il n’y a aucune raison de sacraliser le temple, puisque Dieu ou le divin ne réside pas dans des pierres, mais au plus profond de notre cœur. Le Verbe a dressé sa tente en nous (Jean 1/14). Et comme le Royaume, Dieu est à l’intérieur de nous (Luc 17/21). Peut-être la désacralisation des espaces extérieurs mènera-t-elle à l’intériorisation de cet Essentiel dont ont bien besoin il me semble nos contemporains dévoués au seul culte du Jeu. Bien sûr le Temple perdrait alors sa fonction traditionnelle d’espace séparé et exclusivement dédié au divin.

 

Mais cette vision iconoclaste, libératrice et salutaire pourtant, ne sera partagée, ni par les visiteurs, ni par les clercs, obsédés par le souci de remplir l’édifice, à défaut des cœurs, ni bien sûr par les traditionalistes défenseurs potentiellement fanatiques du Temple (en latin : fanum).

 

Un mini-golf dans la cathédrale de Rochester, en Angleterre, le 6 août 2019. (D.R.)

 

***

 

Pour voir l'ensemble de mes livres sur le site de mon éditeur BoD, en lire un extrait, les acheter, cliquer : ici.

 

Notez qu'ils sont aussi tous commandables en librairie, et sur les sites de vente en ligne (Amazon, Fnac, etc.).

Partager cet article

Repost0
19 août 2019 1 19 /08 /août /2019 00:01

Voici une vidéo de 4'31". Elle confronte les tableaux que la vie nous inspire, et la revanche toujours possible de celle-ci sur ceux-là.

 

- Notez que pour voir la vidéo il est nécessaire d'activer Adobe Flash Player (gratuit). Si la console de lecture prévue ci-dessous à cet effet ne s'ouvre pas, cliquer pour visionnement : ici.

 

***

 

Pour voir toutes mes autres vidéos sur le site de mon hébergeur Magix, cliquer : ici.

Partager cet article

Repost0
17 août 2019 6 17 /08 /août /2019 00:01

 

Pour rire en cette fin d'été, une ancienne chronique parue dans Golias Hebdo :

 

Un groupe salafiste a appelé les musulmans à ne pas manger de tomates, car il s’agit d’un « aliment chrétien ». Il a publié sur Internet une photo de tomate coupée en deux, révélant un cœur en forme de croix, assortie du message suivant : « Manger des tomates est interdit parce que les tomates sont chrétiennes. [La tomate] loue la croix au lieu d’Allah et dit qu’Allah est trois [en référence à la Trinité]… Si vous ne diffusez pas ce message, sachez que c’est le diable qui vous en a empêché. » (Source : Courrier international, 26 juin 2012)

 

Cependant, devant le besoin d’éclaircis­se­ments en provenance des internautes, le groupe a été obligé de préciser que c’était moins le fait de manger des tomates qui était prohibé, que celui de les couper de façon qu’on y voie la forme de la croix (version anglaise du précédent article).

 

En effet, la croix est visible si l’on coupe la tomate transversalement, et non pas longitudinalement, comme je viens d’en faire l’essai sur la table de ma cuisine.

 

... Assurément donc il faut admirer l’ingé­niosité de la remarque, l’acuité de l’obser­vation. Les plus grands esprits se sont de tout temps appliqués à trouver du sens, de l’intention, ou un dessein, une finalité, dans tout ce que nous voyons. Louons par conséquent l’intelligence de Bernardin de Saint-Pierre, qui dans ses Harmonies de la nature remarque avec la plus grande perspicacité que le melon a des tranches pour être mangé en famille, et la citrouille, étant plus grande, pour être mangée avec les voisins. De même, la puce est noire pour être bien vue sur un drap blanc, les piments sont rouges, de la couleur du danger, pour nous prévenir du péril de leur ingestion excessive, et les chiens sont ordinairement de plusieurs couleurs, pour éviter qu’on ne les confonde avec celle des meubles sur lesquels ils peuvent se poser. La mouche a six pattes, de façon à ce que, lorsqu’elle en frotte deux l’une sur l’autre, elle puisse reposer en équilibre sur les quatre restantes. Le pis de la vache a plusieurs tétines, de façon qu’elle puisse nous donner de son lait, en plus de celui qu’elle donne à son veau. Les fruits mous, que leur chute écraserait, sont portés près du sol par les arbres, et c’est l’inverse pour les fruits durs, qui n’ont rien à craindre de leur chute...

 

Comme le dit aussi La Fontaine dans Le Gland et la Citrouille, Dieu fait bien ce qu’il fait, et il faut féliciter les plus éminents théologiens d’être là pour nous le rappeler.

 

Certes il y a bien des mauvais esprits pour nous dire qu’on ne voit dans ces choses que ce que l’on y désire voir, tel l’hérétique Spinoza : « Ce qu’on appelle finalité n’est rien d’autre que le désir humain voulant rendre compte des choses. » Mais il faut assurément brûler l’Éthique, et son auteur, et tous ces insensés mécréants qui nient les signes et avertissements de Dieu.

 

9 août 2012

 

D.R.

 

***

 

Retrouvez tous mes chroniques parues dans Golias Hebdo depuis 2009, éditées en 5 volumes sous le titre Des mots pour le dire, en cliquant : ici.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné.
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages