Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 septembre 2021 5 17 /09 /septembre /2021 01:01

Il m’est venu la curiosité de relire la Seconde Épître aux Corinthiens, et un passage m’a fait sursauter : « Nous faisons captive toute pensée pour l’amener à obéir au Christ. » (10/5) Voilà, me suis-je dit, la marque d’un esprit totalitaire, qui veut asservir en l’homme ce qu’il a de plus intime et de plus précieux, cela même qui le constitue en tant qu’homme, sa pensée, si faible soit-il par ailleurs (« roseau pensant », disait Pascal).

 

Dans 1984 d’Orwell on voit la même orientation, qui aboutit à la création d’une police de la pensée. Les esclaves de Big Brother, sous peine de punition, doivent se censurer eux-mêmes, pratiquer la restriction mentale, y voir un mérite, et ainsi adhérer à la falsification du vocabulaire qui est devenue la norme.

 

Il me souvient d’un passage du catéchisme pénitentiel de mon enfance. On devait s’accuser d’avoir péché « en pensée, en parole, par action, et par omission ». Cette formulation (est-elle encore en vigueur ?) m’avait traumatisé, et sans doute n’étais-je pas le seul. À la rigueur, je pouvais comprendre les trois derniers mots, car parole, action, et omission pour une part, dépendent bien de nous, mais en aucun cas le premier. Nous ne sommes pas libres en effet de nos pensées : elles viennent en nous, sans nous, et souvent malgré nous. Comment peut-on en être responsable ? On ne l’est d’une chose, comme aussi coupable, que si on est libre de l’accomplir ou non.

 

Si l’on veut amener quelqu’un à ce qu’on pense soi-même, il faut situer le débat dans un dialogue libre, argumenter de pensée à pensée, et non pas d’emblée « faire captive » la pensée de l’autre. Or le propos de Paul n’est pas d’échanger d’abord avec lui, mais immédiatement de l’« amener » à celui qu’il prêche après l’avoir construit (« Christ » en l’occurrence).

 

On dira que le texte de l’Apôtre doit être contextualisé par les nécessités ou il était de convertir les gens. Mais je viens de voir ce texte encore repris tel quel, sans contexte historique, dans un journal évangélique. Preuve que l’orientation qu’il défend est encore actuelle pour ceux qui se sentent en mission.

 

Au reste, que se passera-t-il pour ceux qui ne voudront pas obéir ? Simplement la punition, comme dit la suite du texte susdit : « Et nous nous tenons prêts à punir toute désobéissance dès que votre obéissance sera totale. » (10/6) La menace affleure, et il n’est pas seulement question ici que de mots...

 

D.R.

 

***

 

Ce texte paraîtra d'abord dans le journal Golias Hebdo, puis sera publié en volume. D'autres textes comparables figurent dans l'ouvrage suivant, premier tome d'une collection, dont on peut feuilleter le début (Lire un extrait), et qu'on peut acheter sur le site de l'éditeur (Vers la librairie BoD). Le livre est aussi disponible sur commande en librairie, ou sur les sites de vente en ligne.

Petite philosophie de l'actualité
Théron, Michel
15,00Livre papier
Lire un extrait

DESCRIPTION

Les textes composant cet ouvrage sont tous parus, sous leur forme initiale, dans un journal hebdomadaire. Souvent inspirés par l'actualité, ce qui les rend plus vivants, ils ont cependant un contenu intemporel, et se prêtent toujours à une réflexion philosophique. Ils peuvent servir de points de départ pour la réflexion individuelle du lecteur, mais aussi ils peuvent alimenter des débats thématiques collectifs (cours scolaires, cafés-philo, réunions de réflexion...).

Pour voir l'ensemble des volumes parus dans cette collection, cliquer ici.

 

 

 

***

 

Pour voir la liste de tous mes livres édités chez BoD, cliquer : ici.

 

***

 

Enfin n'hésitez pas à visiter mon blog artistique, pour voir des photos, des vidéos, des textes littéraires et poétiques :

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
Nous sommes là sur une ligne de crête, des plus périlleuses.
Répondre
T
L'acte de contrition n'est pas le Confiteor. Je fais amende honorable.
Répondre
T
Ce passage s'inscrit dans un contexte de guerre: "nous ne combattons pas de façon purement humaine". Cette guerre est intellectuelle et spirituelle : "la puissance" (de ces "armes") "vient de Dieu"; "nous détruisons les raisonnements prétentieux".. Dans une guerre, on fait des "captifs", que l'on peut amener à l'"obéissance au Christ", ce qui suppose une certaine contrainte (de quelle nature ?) exercée sur les "désobéissants", que l'on est prêt à "punir" (on est passé dans le cadre de l'éducation), "en vertu d'une soumission (voulue ?) de "vous" à "nous" (Paul lui-même, semble-t-il, mais qui parle, par ce pluriel personnel, au nom de plus grand que lui).
Le littéralisme fera son miel de ce message exprimant la contrainte; mais est-ce bien de cela qu'il s'agit ?.
Un point de détail: la mention de la "pensée" figure bien toujours dans l'acte de contrition, que j'ai entendu tout récemment réciter aux obsèques de l'évèque émérite Claude Azéma. .
Répondre
W
"Contraindre la pensée" : je pense au "compelle intrare" (Luc 14/23) qu'Augustin avait employé pour s'en prendre aux Donatistes.

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné. >>>>> >>>>> Remarque importante (avril 2021) : Vous pouvez trouver maintenant tout ce qui concerne la Littérature, la Poésie et l'Art dans mon second blog, "Le blog artistique de Michel Théron", Adresse : michel-theron.eu/
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages