Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2020 3 17 /06 /juin /2020 00:01

Le MEDEF, syndicat patronal, vient de demander au gouvernement d’accélérer le déconfinement des entreprises, de donner le signal d’un « retour à la normale », et d’inciter les Français à « retourner travailler et à consommer » (Source : medef.com, 10/06/2020).

 

À voir les formulations utilisées, on peut conclure que pour le MEDEF le travail n’a d’autre but que de permettre la consommation. Ce qui lui semble « normal » me semble au contraire inadmissible. En effet il peut y avoir au travail d’autres buts que la consommation : un épanouissement dans la créativité, un sens du bien public, d’une insertion nécessaire dans une communauté à laquelle chacun doit apporter sa quote-part, etc. Pourquoi résumer le travail à l’acquisition de biens ? Il peut être l’occasion de nouer des liens, dont la valeur n’est pas quantifiable, et de faire œuvre commune. Pensons aux Congrégations ouvrières, aux Compagnons du devoir, aux Meilleurs ouvriers de France, etc. La motivation n’en est pas toujours l’intérêt financier. Ce peut être le sens trouvé dans ce qu’on fait, et l’image gratifiante de soi qu’on peut trouver dans le devoir accompli. Par exemple ceux qui vont restaurer Notre-Dame à Paris en tireront une fierté bien légitime, pour s’être unis à tant de générations qui au long des siècles passés ont œuvré pour l’édifice. Ce n’est pas pour eux un simple moyen de « consommer » !

 

L’avertissement du MEDEF est d’un terrifiant matérialisme, en ce qu’il explique le supérieur par l’inférieur. Il oublie que dans le monde du travail la considération et le sens trouvé importent autant, sinon plus, que le montant de la feuille de paie. Aussi important que le burn out, l'épuisement au travail, est le bore out, l'ennui éprouvé au travail par le manque de sens qu'on y trouve. Et ce n’est pas la consommation matérielle qui rend heureux.

 

En plus, c’est ne pas respecter les gens que d’en faire de simples agents pour faire marcher l’économie. C’est les traiter, au rebours de ce que dit Kant, comme des moyens, et non pas comme des fins. Ils sont comme ces moutons soumis et aliénés qu’on voit au début des Temps modernes de Chaplin. En fait, comme le sabbat dans l’Évangile, l’économie doit être faite pour l’homme et non pas l’homme pour l’économie. Surtout quand on voit à quelles catastrophes écologiques ce fonctionnement emballé conduit. On parle beaucoup en cette période de déconfinement du « Monde d’après ». Eh bien, souhaitons qu’il soit, au rebours de ce que dit le MEDEF, celui d’une vie plus frugale et plus épanouie, pratiquant une déconsommation !

 

Les Temps modernes (Chaplin) - D.R.

 

***

 

Retrouvez tous mes articles de Golias Hebdo, publiés en plusieurs volumes, sous le titre Des mots pour le dire, chez BoD. Sur le site de cet éditeur, on peut en lire un extrait, les acheter... Cliquer : ici.

 

Notez qu'ils sont aussi tous commandables en librairie, et sur les sites de vente en ligne (Amazon, Fnac, etc.).

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné.
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages