Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2021 6 08 /05 /mai /2021 01:01

Je viens de lire sur le site de l’Élysée le discours prononcé par Emmanuel Macron pour la commémoration du bicentenaire de la mort de Napoléon 1er. J’en retire ces deux phrases. « La vie de Napoléon est d’abord une ode à la volonté politique. À ceux qui jugent les destins figés, les existences écrites à l’avance, le parcours de l’enfant d’Ajaccio devenu maître de l’Europe démontre qu’un homme peut changer le cours de l’Histoire. »

 

À l’évidence, c’est de son propre parcours que parle aussi le Président. Mais l’important est la philosophie qui se dessine ici. Toute entreprise n’y est jugée qu’à l’aune de son issue : si elle rencontre l’échec, celui qui l’a tentée est condamné. Mais si le résultat est positif, son auteur par cela seul est justifié. La réussite vaut sacre et absolution.

 

On connaît l’obsession du Président pour la réussite. Ainsi a-t-il parlé en 2017 de « ceux qui réussissent à côté de ceux qui ne sont rien. » Et à propos du Mondial de foot 2018 il a affirmé qu’« une compétition est réussie quand elle est gagnée. » Est-ce bien charitable pour les perdants, qui sont ainsi rejetés au néant ?

 

Sa vision du parcours de Napoléon est hégélienne. On sait que le philosophe allemand voyait dans les triomphes de l’Empereur français le visage de l’Histoire en marche. C’est, laïcisée, la vieille théologie de la rétribution, pour laquelle la réussite signifie l’approbation de Dieu, et l’échec, sa désapprobation. Une variante en est la « théologie du succès », qui modèle la vision de l’ancien président états-unien, et qui sous-tend toute la Weltanschauung du capitalisme libéral. On peut y voir une application du darwinisme à l’échelle des sociétés. Dans la sélection impitoyable de la lutte pour la vie, nulle place pour les perdants. Vae victis ! – Malheur aux vaincus !

 

Il y a dans cette vision une sorte de nihil admirari jésuite. Simplement « À la plus grande gloire de Dieu » y devient « À la plus grande gloire de l’Histoire. » Et aussi un grand cynisme. Toujours le « maillon faible » doit sortir. Et enfin une grande abstraction, au sens où la réussite n’est appréhendée que formellement, le contenu humain étant toujours relativisé, et même oublié. Napoléon, nous dit-on, a réussi à devenir « le maître de l’Europe ». Est-ce là un but que peut réellement se proposer un homme ? Qui sérieusement voudrait le devenir, sans compter même le prix de plusieurs centaines de milliers de morts ?

 

Devenir le maître du monde ? - D.R.

 

***

 

Ce texte est à paraître dans le journal Golias Hebdo. Il figurera dans une collection dont fait partie l'ouvrage suivant en tant que premier tome. On peut en feuilleter le début (Lire un extrait), et on peut l'acheter sur le site de l'éditeur (Vers la librairie BoD). Le livre est aussi disponible sur commande en librairie, ou sur les sites de vente en ligne.

Petite philosophie de l'actualité
Théron, Michel
15,00Livre papier
Lire un extrait

DESCRIPTION

Les textes composant cet ouvrage sont tous parus, sous leur forme initiale, dans un journal hebdomadaire. Souvent inspirés par l'actualité, ce qui les rend plus vivants, ils ont cependant un contenu intemporel, et se prêtent toujours à une réflexion philosophique. Ils peuvent servir de points de départ pour la réflexion individuelle du lecteur, mais aussi ils peuvent alimenter des débats thématiques collectifs (cours scolaires, cafés-philo, réunions de réflexion...).

Pour voir l'ensemble des volumes parus dans cette collection, cliquer ici.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

TEDDY ARNAVIELLE 08/05/2021 10:26

Napoléon a beaucoup gagné; il a aussi beaucoup perdu. Austerlitz m'impressionne, Sainte-Hélène m'émeut. Napoléon est un grand constructeur, et un grand destructeur; l'histoire des hommes est faite de cette alternance. Notre président n'aime pas les perdants, notre époque les ignore.; il en est pourtant de magnifiques. Les accents de Bossuet seraient aujourd'hui inaudibles.

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné. >>>>> >>>>> Remarque importante (avril 2021) : Vous pouvez trouver maintenant tout ce qui concerne la Littérature, la Poésie et l'Art dans mon second blog, "Le blog artistique de Michel Théron", Adresse : michel-theron.eu/
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages