Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 23:02

¨(Extraits de mes ouvrages)

Voici un extrait du chapitre central de mon livre La Source intérieure, qui s'intitule : « Du bon usage de l'amour » : 

 


... Préférons la lucidité au cantique. Dans l’amour, nous avons souvent l’ambition d’une symbiose, d’une union symbiotique, peut-être comparable à celle du fœtus dans le ventre de sa mère : « Allo ! Maman, bobo ! » Mais en fait, à l’inverse de ce que peut prétendre la doxa (l’opinion publique), surtout ce qu’elle est devenue chez nous depuis le Romantisme, la fusion dans l’amour n’existe pas. C’est déjà bien assez de veiller sur la solitude de d’autre : « Deux solitudes qui se bornent, se protègent, et se rendent hommage », dit Rilke, dans ses Lettres à un jeune poète. Admirable formule… Maintenir l’autre à une certaine distance, c’est la meilleure façon de le voir en entier, se découpant nettement et bellement, pour reprendre encore une image de Rilke, sur fond de ciel.

« Versez-vous à boire, mais ne buvez pas dans le même verre », dit Gibran dans Le Prophète. Il y a d’énormes dangers dans une proximité excessive : deux arbres plantés trop près l’un de l’autre se font de l’ombre, et ne poussent pas suffisamment. La promiscuité est meurtrière. Peut-être faut-il ici rompre avec l’injonction sociale, et prendre de nouvelles devises : Toi sans toit. Pas de vie commune (dans les deux sens du mot). Peut-être nous faudra-t-il encore écouter La non demande en mariage, de Georges Brassens, qui ne fait que reprendre les idées d’Armande face à Henriette au début des Femmes savantes de Molière.

C’est ainsi seulement qu’on respecte l’autre. Mais la plupart des gens instrumentalisent autrui. Ne pouvant supporter leur solitude, ils se fuient eux-mêmes en se cramponnant aux autres. Ils les vampirisent et s’en nourrissent. Ils se décentrent donc, se détournent d’eux-mêmes, ce qui est le propre du divertissement (lat. divertere : détourner). Ils vivent par les autres et pour eux-mêmes, alors qu’il faudrait vivre par soi-même et pour les autres. Il suffit de lire les petites annonces des Rencontres dans les journaux. Elles sont toutes finalisées ou hypothétiques, jamais désintéressées : « N’en pouvant plus de solitude, cherche l’âme sœur ». Mais c’est traiter autrui, au rebours de ce que conseille Kant, toujours comme un moyen, jamais comme une fin. C’est le réifier. Pourquoi alors ne pas prendre un animal de compagnie ? L’âme sœur finit au poisson rouge…

Regardons autour de nous. On ne se sent vivre que par les autres. Quelle détresse ! En fait, on confond toujours l’égoïsme (penser à soi) avec l’égo­centrisme (ne penser qu’à soi). Le premier n’est pas un défaut, à la différence du second...

(pp.54-56)

 


J'ai souvent donné ce conseil à telle ou telle jeune femme que j'ai rencontrée : « Si votre compagnon vous dit : 'On s'aime, il faut qu'on vive ensemble', laissez-le : c'est un analphabète du cœur... »

 

Couverture de La Source intérieure

Partager cet article
Repost0
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 23:02

¨(Extraits de mes ouvrages)

 Ci-après, au format PDF, un extrait de mon ouvrage Laquelle est la vraie ? J'y ai ajouté un lien, qui est en bleu souligné :

 

Ce qui se perd dans l'ombre

 

LELV - Chapitre 10 - Ce qui se perd dans l'ombre

 

 

→ Voir aussi le poème de Baudelaire qui a inspiré ce livreCouverture de Laquelle est la vraie

 

 

 

  

Partager cet article
Repost0
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 23:02

º  (Émissions de radio)

Voici la version radio de mon article Confiance, dont le texte a fait la matière d'un billet que j'ai donné à Golias Hebdo, n°184, semaine du 12 au 18 mai 2011 (durée : 5'05") :

 

  Confiance 

 

Attention : tenir compte du temps de téléchargement ; il faut attendre que la barre de lecture s'affiche, pour accéder au fichier.

Ensuite cliquer sur : Lecture ( ) pour écouter l'émission. On peut l'interrompre à tout moment, revenir en arrière si on n'a pas bien compris, etc.

 


 

Nota : Un recueil de toutes les chroniques que j'ai données à Golias Hebdo de fin décembre 2008 à début mars 2014, est disponible en version enrichie, assorti de nombreux liens internes et externes facilitant son exploitation, sous forme de livre électronique multimédia :


Petite philosophie de l'actualité, format Internet

 Cliquer sur l'image

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné. >>>>> >>>>> Remarque importante (avril 2021) : Vous pouvez trouver maintenant tout ce qui concerne la Littérature, la Poésie et l'Art dans mon second blog, "Le blog artistique de Michel Théron", Adresse : michel-theron.eu/
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages