Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 août 2021 7 22 /08 /août /2021 01:01

Q

uiconque réfléchit doit voir la totale disproportion qu’il y a entre la célébration hyperbolique de la victoire des Bleus lors de la dernière Coupe du monde de foot, et la réalité sociale de notre pays.

 

Seul un Philippe Poutou a eu le courage de la remarquer, en disant après la qualification de la France pour la finale : « C’est donc ça, le tous ensemble et le vivre ensemble ? Juste une place en finale ? Le temps d’oublier nos malheurs comme si ça pouvait les effacer ? Et puis tout reviendra à la normale, tout le monde reprendra sa place ? N’est-ce pas artificiel et manipulateur quelque part ? » (Source : LeMatin.ch, 12/07/2018)

 

Mal lui en a pris d’ailleurs, puisqu’il a subi aussitôt sur les réseaux sociaux un tas d’insultes, allant de « grincheux » à « mauvais français ». Quant à moi, je souscris entièrement à sa formulation, et déplore les commentaires chauvins ou aveuglés qu’on ne cesse d’entendre.

 

Ainsi celui du Journal de 13 heures sur France Inter, le lendemain de la finale : « La politique divise, le sport rassemble. » Autrement dit, pour assurer l’unité et la cohésion de la nation, cessons de nous occuper de politique, et communions dans l’émotion d’un spectacle décérébrant, célébré par des millionnaires en short, dont le salaire est une insulte à celui touché par ceux qui les adulent (si même ils en ont un) !

 

Les politiques professionnels d’ailleurs surfent sur ce mouvement, et trouvent là une occasion rêvée pour détourner l’attention des citoyens des problèmes qui pourtant les concernent. Comme l’a bien vu Valéry : « La politique est l’art d’em­pêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde. »

 

On me dira qu’il en a toujours été ainsi, et que le peuple depuis l’ancienne Rome ne veut que du pain et des jeux (Panem et circenses). Mais qu’une situation soit ancienne n’implique pas qu’il faille l’accepter. Comme disait ironiquement Voltaire : « Est-il rien de si respectable qu’un ancien abus ? »

 

Au reste, cette situation a été prédite pour le futur par Alexis de Tocqueville, dans De la démocratie en Amérique, et aussi par Aldous Hux­ley dans son roman dystopique Le Meilleur des Mondes :

 

« La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader, un système d’escla­vage où, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude. »

 

Cette prédiction s’est réalisée, et même elle a été dépassée.

 

23 août 2018

 

D.R.

***

Ce texte est extrait de mon dernier recueil d'articles Petite philosophie de l'Insolite. L'ouvrage est disponible en deux formats, papier et livre électronique (E-Book). On peut en feuilleter le début en cliquant ci-dessous sur : Lire un extrait. On peut le commander sur le site de l'éditeur en cliquant sur : Vers la librairie BoD. Il est aussi disponible sur commande en librairie et sur les sites de vente en ligne.

Petite philosophie de l'Insolite
Théron, Michel
17,00Livre papier
Lire un extrait

DESCRIPTION

Les textes composant cet ouvrage sont tous parus, sous leur forme initiale, dans un journal hebdomadaire. Ils concernent des sujets d'actualité étranges, bizarres, insolites, souvent amusants, mais se prêtant toujours à un commentaire philosophique. Ils peuvent servir de points de départ pour la réflexion individuelle du lecteur, mais aussi ils peuvent alimenter des débats thématiques collectifs (cours scolaires, cafés-philo, réunions de réflexion...).

 

***

 

Pour voir la liste de tous mes livres édités chez BoD, cliquer : ici.

 

***

 

Enfin n'hésitez pas à visiter mon blog artistique, pour voir des photos, des vidéos, des textes littéraires et poétiques :

Partager cet article
Repost0

commentaires

Muller Dervaux Évelyne 22/08/2021 08:31

Bonjour Michel,
...Et l'arrivée d'une nouvelle idole footballistique au sein d'une équipe, qui entraîne les ovations délirantes des supporters . Par là-même, on accepte le salaire mirobolant de 30 millions d'euros dont est doté ce Messi, rassembleur de fanatiques béatement irréfléchis. Peut-être ceux-là même qui farouchement opposés à la venue d'immigrés afgans qui pourraient bénéficier de quelqu'aide financière étatique. Le clinquant rassemble d'avantage que la solidarité face à la misère humaine.

Merci ,Michel pour vos réflexions judicieuses et si élégamment formulées. Amicalement. .

www.michel-theron.fr 23/08/2021 10:09

Merci Evelyne pour ce message réconfortant. Nous sommes donc d'accord pour critiquer la venue du Messi ! Bien amicalement. Michel.

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné. >>>>> >>>>> Remarque importante (avril 2021) : Vous pouvez trouver maintenant tout ce qui concerne la Littérature, la Poésie et l'Art dans mon second blog, "Le blog artistique de Michel Théron", Adresse : michel-theron.eu/
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages