Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 01:00

« Madame, jusqu’au bout je mènerai campagne pour vous stigmatiser et pour vous dire que vous n’êtes ni la République, ni la France. » Ainsi s’est exprimé notre Premier ministre à l’Assemblée Nationale, à l’adresse d’une jeune députée du Front National (Source : L’Express.fr, 10/03/2015)

 

Certes je sais bien que tous les noms d’oiseaux ont coutume de voler dans les affrontements de l’Assemblée. Cependant ce mot de « stigmatisation » est extrêmement fort. Il équivaut à quelque chose comme ostracisme, bannissement, proscription. C’est une marque d’infamie à l’adresse de celui ou celle qui en est l’objet. Un autre mot plus neutre eût été préférable. En outre, en l’espèce, la tactique « bulldozer »  de notre ministre sera sans doute contreproductive, puisque ce mot sera pris pour eux par les électeurs du parti en question, et sera vu comme une agression personnelle, comme François Bayrou l’a souligné (même source, 15/03/2015).

 

Loin de moi l’idée de défendre ce parti. Mais je pense que dans tous les cas la pédagogie est préférable à l’insulte et à l’exclusion violente. En l’occurrence, je crois qu’il est bon que chacun s’explore lui-même en profondeur. Bien sûr il est facile de se donner bonne conscience en pétitionnant ou défilant contre le fascisme par exemple, ou le racisme, l’antijudaïsme, l’homophobie, etc. Là est l’homme public. Mais qu’en est-il de lui en privé ? Il peut se comporter comme un petit chef, dressant à l’obéir sa femme et ses enfants, ou, s’il n’en a pas, son chien. Admettrait-il que sa fille épouse un noir, ou que s’installe près de sa maison un arabe, etc. ? Tel défend aussi en paroles l’école publique, et met ses enfants à l’école privée : cela s’est vu jusqu’à l’échelon ministériel. Ces énormes distorsions de la personnalité sont très fréquentes : c’est ainsi que Camus, dans La Chute, a bien caractérisé l’effondrement des masques sociaux.

 

La vérité est que nous avons tous en nous-mêmes des pulsions égocentriques, totalitaires, fascisantes, et nous devons les affronter en nous, avant de les attaquer chez les autres en les excluant d’emblée. Comme disait Gandhi : « Soyez vous-mêmes le changement que vous voulez voir dans le monde. »

 

Voir aussi :

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné. >>>>> >>>>> Remarque importante (avril 2021) : Vous pouvez trouver maintenant tout ce qui concerne la Littérature, la Poésie et l'Art dans mon second blog, "Le blog artistique de Michel Théron", Adresse : michel-theron.eu/
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages