Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 janvier 2021 4 21 /01 /janvier /2021 02:01
Miroirs instituants
Miroirs instituants

Voici un texte qui illustre ce que j'ai voulu montrer par ces photos, l'existence en nous de deux vies, l'une circonstancielle, et l'autre essentielle :

 

Deux vies

 

Net est le visage reflété, flou celui qui se reflète. Grâces donc soient rendues au miroir, au résultat probant qu’il offre, ici et ailleurs. Ne serait-ce que parce qu’il enclôt, par le cadre, il sépare du reste, donc essentialise. Les peintres se promènent souvent avec un miroir dans leur poche : ils y trouvent le moyen de densifier leur vision, en l’isolant du reste. Le résultat du fragment ainsi magnifié est plus vrai que le réel de tout le reste, je dirai ici de la vie habituelle, qui s’effiloche et s’efface. Le cadre contient le monde, aux deux sens du mot : il le représente, et il l’empêche de s’évanouir. Pareillement nous-mêmes : bien flous sommes-nous, dans l’ordinaire de nos vies : indécision, indistinction, flottement… Mais heureusement le miroir est là pour nous, qui donne poids, substance, vérité. Mais de quel type, maintenant, sont ces miroirs ? J’y vois symboliquement des miroirs instituants, donateurs d’humanité. Nous n’existons vraiment que reflétés par ces instances représentatives et normatives (mythes, récits, fictions dans l’ordre des mots, signes et images divers dans celui du visible), d’origine d’abord religieuse, puis artistique, qui nous précèdent et balisent nos vies. Certes c’est nous qui les avons, une fois, créés (mais quand donc déjà ?) Mais ensuite nous nous y soumettons et attachons, un peu comme à des juges, car nous y trouvons notre vraie figure. Ils façonnent l’homme pour qu’il ressemble à l’homme. Sans les romans par exemple, comment pourrions-nous faire la cour à une femme ? Sans les nativités, en peinture, comment pourrions-nous penser le mystère de la naissance ? etc. Nos vies se déroulent à l’ombre de ces instances, de ces miroirs symboliques, et sans eux nous ne vivons pas vraiment, nous ne sommes que des morts. On voile les miroirs dans les chambres des morts, et le vampire, un mort-vivant, ne se reflète dans aucun miroir. Le paradoxe de la vie est qu’elle ne se suffit pas à elle-même, et qu’elle a besoin, pour être vraiment vie, de se refléter dans un système représentatif ou spéculaire qui la fait accéder à un niveau supérieur d’existence, qu’ordinairement elle n’a pas. Tu es floue, et ton reflet est net. Peu importe alors que le miroir soit grossissant, un miroir de maquillage, et que toi-même sois irréelle : un mannequin. Le photographe que je suis peut se permettre de tricher avec le réel des choses et des êtres, si c’est pour atteindre une vérité de la vie : la présence particulière et nécessaire en nous des représentations, supérieure à toute autre présence.

 

***

 

Pour lire des textes de la même nature que celui-là, voyez l'ouvrage dont il est extrait, Laquelle est la vraie ? - Les Langages de l'image, disponible en deux versions, papier et électronique (e-book). Pour en feuilleter le début, cliquer sur : Lire un extrait. Pour l'acheter sur le site de l'éditeur, cliquer sur : Vers la librairie BoD :

 

> Ce livre est aussi disponible sur commande en librairie et sur les sites de vente en ligne.

 

***

 

Voici enfin une vidéo présentant l'ouvrage :

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Miroirs instituants.
Je reprends votre idée ( fin du texte) :"tricher avec le réel pour atteindre
une vérité. "

Finalement, n'est-ce pas ainsi que "fonctionne" la bible, les contes, les
mythes... et bien d'autres textes ?
Je le pense.
En poésie aussi. Dire avec des reflets une vérité ressentie.

Photographies magnifiques et texte édifiant. Merci Michel.
Amitiés. Stéphane.
Répondre
W
Bien sûr, cher Stéphane. Il faut opposer le réel des faits, et le vrai des œuvres, quelles qu'elles soient. Le réel nous tue, et le vrai nous fait vivre. Amitiés. Michel

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné. >>>>> >>>>> Remarque importante (avril 2021) : Vous pouvez trouver maintenant tout ce qui concerne la Littérature, la Poésie et l'Art dans mon second blog, "Le blog artistique de Michel Théron", Adresse : michel-theron.eu/
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages