Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mars 2021 2 23 /03 /mars /2021 02:01

C’

est le remède essentiel face au sentiment de notre finitude. La vie, comme le dit Hermann Hesse à la fin du Loup des steppes, est une TSF. Pour quelques instants de musique sublime, il faut subir les parasites, les crachotements, les miaulements des ondes folles. Un instant on entend Mozart, l’instant d’après les grésillements, ou le spot publicitaire, ou l’inter­férence de la station voisine. Mozart violé par de la friture : c’est l’image et la loi de l’existence.

 

Ou encore, cette dernière est comme un grand fleuve, qui charrie de tout : pépites et embâcles, indif­féremment. Selon La Fontaine : « C’est un torrent, qu’y faire ? Cela fut et sera toujours. »

 

Dans la vie, on ne peut zapper. Il faut donc prendre au sérieux ce qui en vaut la peine, et rire du reste. Regarder les choses en farce. Aussi l’humour prouve la plasticité de l’être, sa capacité à échapper au refuge des certitudes. Il ne s’agit pas de nier l’exaltation, mais l’orgueil de l’exal­tation ; une part de banalisation est inévitable. Le tragique demeure, même quand le sérieux disparaît. « Il n’y a pas de sérieux, mais il y a le tragique », dit Montherlant dans Le Chaos et la Nuit. Dans cette existence mêlée, je navigue entre deux interjections, l’admiration et le mépris : la vie est faite de Oh ! et de Bah !

 

On a défini l’humour comme la « politesse du désespoir » ; c’est une façon élégante de se sortir d’une situation, sans pour autant se tirer d’af­faire : saura-t-on mourir avec savoir-vivre ? Aussi l’humour est comme les essuie-glaces d’une voiture : ils permettent d’avancer, mais n’empêchent pas la pluie de tomber.

 

Inversion de l’importance habituellement accordée aux choses, il invite l’esprit à la prudence. Que savons-nous du tout des choses ? « Dieu rit quand l’homme pense », dit un proverbe juif. L’humour peut-être lu comme sentiment et signe de la transcendance absolue de Dieu – ou de l’échec du logos humain.

 

Exemplaire à cet égard est l’humour juif : Chaplin, Woody Allen, mais aussi Freud… Réhabilitation du petit, dévalorisation du grand, « renversant les puissants de leur trône et élevant les humbles », comme dit le Magnificat, il subvertit les habitudes mentales. Il joint le futile à l’agréable. La parole évangélique : « Les premiers seront les derniers, les derniers seront les premiers », est de ce point de vue totalement humoristique.

 

Dans un monde d’humoristes, les chefs subjuguant les peuples, les ayatollahs divers, sont impossibles. L’humour est le meilleur antidote au fanatisme. Tout ce qui concerne le rire est tabou dans les cultures closes, psychorigides. Comme le montre Umberto Eco dans Le Nom de la rose, si on commence à rire de quelque chose, où s’arrê­tera-t-on ? De ce point de vue l’humour est le plus grand des bienfaiteurs culturels, peut-être le signe des cultures les plus achevées.

 

16 décembre 2010

 

D.R.

 

 

***

 

Ce texte est d'abord paru dans le journal Golias Hebdo. D'autres textes comparables figurent dans l'ouvrage suivant, premier tome d'une collection, dont on peut feuilleter le début (Lire un extrait), et qu'on peut acheter sur le site de l'éditeur (Vers la librairie BoD). Le livre est aussi disponible sur commande en librairie, ou sur les sites de vente en ligne.

Petite philosophie de l'actualité
Théron, Michel
15,00Livre papier
Lire un extrait

DESCRIPTION

Les textes composant cet ouvrage sont tous parus, sous leur forme initiale, dans un journal hebdomadaire. Souvent inspirés par l'actualité, ce qui les rend plus vivants, ils ont cependant un contenu intemporel, et se prêtent toujours à une réflexion philosophique. Ils peuvent servir de points de départ pour la réflexion individuelle du lecteur, mais aussi ils peuvent alimenter des débats thématiques collectifs (cours scolaires, cafés-philo, réunions de réflexion...).

Pour voir l'ensemble des volumes parus dans cette collection, cliquer ici.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
Plus de dix ans après, l'humour se porte mal, aux deux sens de : mauvaise santé, et d'image positive, voire flatteuse. Les "humoristes" actuels ne pratiquent guère cette activité de haut vol, par manque de talent, et par prudente retenue : nul besoin de citer des noms, présents et passés; et la presse d'humour, menacée, voit son territoire se réduire, en superficie et en profondeur.
Ton dernier paragraphe sonne comme un avertissement, d'une urgence croissante.
Répondre
W
Tu as raison. Mais les "humoristes" actuels ne sont pas des humoristes, mais des ironistes de bas étage. Il est vrai qu'ils prospèrent aujourd'hui, et à côté de cela il y a une propension généralisée au "sérieux", au sens où il ne faut pas toucher au "politiquement correct".

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné. >>>>> >>>>> Remarque importante (avril 2021) : Vous pouvez trouver maintenant tout ce qui concerne la Littérature, la Poésie et l'Art dans mon second blog, "Le blog artistique de Michel Théron", Adresse : michel-theron.eu/
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages