Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 septembre 2021 5 03 /09 /septembre /2021 01:01

U

ne entreprise états-unienne vient de mettre au point un dispositif qui permet à chacun de devenir éternel une fois mort, grâce à un code-barres collé sur la tombe, lisible par smartphone ou tablette.

 

Il suffit à la famille d’envoyer par Internet photos, vidéo, textes, musique, etc. associés au défunt, qui sont organisés sur un site sécurisé. Elle reçoit une petite plaque de bronze contenant le code à coller sur la tombe, avec un adhésif qui résiste à toutes les intempéries. La consultation des données est protégeable par mot de passe. Le prix de cette éternité numérique (accès illimité à vie), est de 149,99 dollars. L’initiative rencontre un énorme succès (Source : A.F.P, 26/06/2013).

 

Je pense d’abord qu’il est préférable d’aimer les gens quand ils sont vivants, que de leur élever un tel mémorial une fois morts. « Il nous faut nous aimer sur terre, il nous faut nous aimer vivants », disait Paul Fort. L’Évangile lui-même ne dit-il pas : « Laissez les morts enterrer les morts » (Matthieu 8/22, Luc 9/60) ?

 

D’autre part, on va sur une tombe pour se recueillir librement, écouter ce que dit son cœur, son imagination, sa rêverie même, et non pas pour prendre connaissance d’un dossier explicatif empêchant toute liberté, un peu analogue à ces légendes didactiques (cartels) mises sous les œuvres dans un musée, qui empêchent d’y voir ce que l’on veut, et tyrannisent par leur directivité.

 

Bien sûr il est très important de se souvenir. Victor Hugo l’a bien dit : « Le vrai tombeau des morts c’est le cœur des vivants ». Les morts ne meurent pas quand ils descendent dans la tombe, mais quand ils descendent dans l’oubli.

 

Mais comme le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas, qui nous dit que nous serons d’accord ici avec ce qui nous est unilatéralement proposé ? Qui sait ce qu’on retient d’une personne ? Cela varie tellement, selon les subjectivités, les tempéraments individuels, la météorologie même de l’âme, si changeante au fil des jours !

 

La mémoire que nous gardons d’un être n’est pas factuelle, mais, comme l’a montré Proust, affective. Le surgissement des souvenirs, la direction vers laquelle ils orientent la méditation, n’est ni prévisible ni programmable. La précision même est meurtrière, car l’imaginaire se nourrit d’ab­sence. Rêvons donc à « l’inflexion des voix chères qui se sont tues ». Car c’est pour s’être tues précisément qu’elles nous sont chères. À quoi sert de les réécouter, sauf à risquer de détruire l’image intérieure que nous en avons ?

 

Le dossier transmis par la famille sera non l’aliment d’une survie, mais, par le choix, la sélection opérés, le viol d’une vie, qui excède toute détermination. Et comme le défunt ne sera plus là pour se défendre, il sera manipulé post mortem. Finalement, cette éternité promise est un mirage, qui ne séduira que les analphabètes du cœur. [v. Inhumation]

 

4 juillet 2013

 

D.R.

***

Ce texte est extrait de mon dernier recueil d'articles Petite philosophie de l'Insolite. L'ouvrage est disponible en deux formats, papier et livre électronique (E-Book). On peut en feuilleter le début en cliquant ci-dessous sur : Lire un extrait. On peut le commander sur le site de l'éditeur en cliquant sur : Vers la librairie BoD. Il est aussi disponible sur commande en librairie et sur les sites de vente en ligne.

Petite philosophie de l'Insolite
Théron, Michel
17,00Livre papier
Lire un extrait

DESCRIPTION

Les textes composant cet ouvrage sont tous parus, sous leur forme initiale, dans un journal hebdomadaire. Ils concernent des sujets d'actualité étranges, bizarres, insolites, souvent amusants, mais se prêtant toujours à un commentaire philosophique. Ils peuvent servir de points de départ pour la réflexion individuelle du lecteur, mais aussi ils peuvent alimenter des débats thématiques collectifs (cours scolaires, cafés-philo, réunions de réflexion...).

 

***

 

Pour voir la liste de tous mes livres édités chez BoD, cliquer : ici.

 

***

 

Enfin n'hésitez pas à visiter mon blog artistique, pour voir des photos, des vidéos, des textes littéraires et poétiques :

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Merci. Votre pensée tiens compagnie à la mienne et l'enrichit depuis plusieurs années. J'aurais dû émettre plus souvent ce petit signal ...
Répondre
W
Cher Monsieur, merci à vous pour ce message, qui me fait très plaisir. En proximité amicale. M.T.

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné. >>>>> >>>>> Remarque importante (avril 2021) : Vous pouvez trouver maintenant tout ce qui concerne la Littérature, la Poésie et l'Art dans mon second blog, "Le blog artistique de Michel Théron", Adresse : michel-theron.eu/
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages