Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 novembre 2021 4 18 /11 /novembre /2021 02:02

Un ancien article paru dans Golias Hebdo en 2012, et figurant maintenant dans ma Petite philosophie de l'Insolite (éd. BoD, 2021) :

O

n sait que la porter est actuellement revendiqué par les femmes, qui veulent être libres d’afficher leur féminité. C’est l’inverse des années 1970, où elles voulaient porter le pantalon, à l’image des hommes. Les temps changent…

 

Mais quoi qu’il en soit, cette nouvelle revendication me paraît fort légitime dans le contexte actuel.

 

Or je viens d’apprendre un fait qui m’a indigné. Comme tous les ans, le 8 mars est consacré à la Journée internationale des droits des femmes. Pour la fêter, une vingtaine de collégiennes d’un établissement de l’Ain ont décidé de venir à l’école en jupe. Mais la direction du collège a demandé à ces adolescentes, âgées de 13 à 15 ans, de s’habiller autrement.

 

Voici ce qu’a dit, selon Le Progrès, le principal-adjoint du collège : « Je suis intervenu auprès de ces jeunes filles pour leur expliquer que la démarche était louable, mais qu’il était hors de question que d’autres élèves leur manquent de respect. Malheureusement, plusieurs insultes ont fusé. Il n’a jamais été question de sanction ou d’interdiction, mais il m’a semblé préférable, dans une optique de protection, de leur demander de changer de tenue… »

 

 

Ce discours est un modèle d’hypocrisie et de lâcheté. Au lieu de sanctionner comme il se doit les élèves insulteurs, on prend acte de leur comportement comme s’il était inévitable, et on transforme leurs victimes en coupables. Si elles portent la jupe, c’est qu’elles veulent aguicher les garçons, qui les voient, selon leur mot, comme des « putes ». Les rôles sont donc inadmissiblement inversés.

 

Par exemple, si on considère ici le cas de l’honneur, il ne tient qu’à ce qu’on fait soi-même, et non pas à ce qu’on nous fait : une femme violée, par exemple, n’est pas déshonorée, malgré ce que disent certains. C’est son agresseur, coupable d’un crime, qui l’est.

 

Ce principal-adjoint s’est fait le complice des insultants. Par lâcheté, par souci d’éviter les vagues dans son établissement. Or souvenons-nous de ce que disait Péguy dans Le Mystère de la charité de Jeanne d’Arc : « Complice, c’est pire qu’auteur, infiniment pire… Celui qui laisse faire est même bien plus coupable que celui qui fait. Car celui qui fait, il a au moins le courage de faire. Mais pour celui qui laisse faire, il y a la lâcheté en plus. »

 

Il y a maintenant partout une lâcheté infinie, et le silence des pantoufles est plus effrayant que le bruit des bottes.

 

[v. Démission, Infantilisation (II), Violence]

 

22 mars 2012

 

D.R.

 

***

 

> Pour voir tous mes livres édités chez BoD, cliquer : ici.

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Excellente analyse
La lâcheté de ce fonctionnaire est affligeante
J' espère qu'il sera sanctionné mais cela m' étonnerait
Répondre
W
Merci de votre appréciation. Je pense qu'il n'y aura pas de sanction puisque précisément là est la politique de l'Administration ("Pas de vagues !").

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné. >>>>> >>>>> Remarque importante (avril 2021) : Vous pouvez trouver maintenant tout ce qui concerne la Littérature, la Poésie et l'Art dans mon second blog, "Le blog artistique de Michel Théron", Adresse : michel-theron.eu/
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages