Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 novembre 2019 7 17 /11 /novembre /2019 02:01

Voici la septième d'une série d'interviews vidéo que j'ai données à propos de mon ouvrage Sur les chemins de la sagesse, édité chez BoD (durée : 7' 10") :

***

 

On peut feuilleter l'ouvrage (cliquer ci-dessous sur Lire un extrait), et le commander sur le site de l'éditeur (cliquer sur Vers la librairie BoD). Mais ce livre, diffusé par la SODIS, peut aussi être commandé en librairie (ISBN : 9782322161676). En outre, il est disponible aussi dans les boutiques de vente en ligne (Amazon, FNAC, etc.).

 

 

A suivre...

 

P.S. : Pour voir les vidéos précédentes sur ce sujet, cliquer sur : 123, 4, 5, 6

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2019 5 15 /11 /novembre /2019 02:01

Normalement chez nous l’on n’est responsable devant la justice que de ce qu’on a fait personnellement. La responsabilité collective n’existe pas, comme le dit le Code pénal : « « Nul n’est responsable pénalement que de son propre fait. » (article 121-1) Le « Si ce n’est toi, c’est donc ton frère ! » de la Fable disparaît au profit de la seule responsabilité individuelle.

 

Pourtant les évêques de France, réunis en assemblée plénière à Lourdes, ont envisagé de créer un « fonds spécifique de dotation » pour indemniser les victimes d’actes de pédophilie dans l’Église, qui serait financé par un appel aux dons des catholiques. « Les diocèses ne peuvent pas, juridiquement et financièrement, payer d’eux-mêmes. C’est pour cela qu’on se pose la question de financer le geste par des dons », a précisé le responsable de cette assemblée (Source : L’Express, 05/11/2019).

 

Derrière ce projet, il y a l’idée que l’Église forme un grand corps, dont tous les membres doivent se sentir solidaires entre eux. C’est pourquoi le fidèle innocent doit payer pour le clerc fautif, en lui venant ainsi en aide. Cette vision existe non seulement chez les catholiques, mais aussi chez les chrétiens orthodoxes. Dostoïevski dit en effet dans Les Frères Karamazov : « Chacun est responsable de tout devant tous » – phrase gravée à l’entrée du musée de la Croix Rouge de Genève. Ce qui compte est la communauté des croyants et les moyens de garantir sa cohésion et sa durée. L’individu compte moins que le groupe. Dans le judaïsme aussi la repentance se fait sur le mode d’un nous, et non pas d’un je.

 

Mais à ce compte-là on pourrait dire aussi que les pauvres victimes ont « payé » aussi à leur manière pour leurs bourreaux, selon le principe catholique de la réversibilité des mérites, dérivé du dogme de la Communion des saints. C’est cette idée qui sous-tend toute l’œuvre de Joseph de Maistre, résumée dans la formule : « L’innocent en souffrant ne satisfait pas seulement pour lui, mais pour le coupable, par voie de réversibilité. » On connaît aussi le poème Réversibilité de Baudelaire, dans Les Fleurs du mal, dont le thème est comparable.

 

Cependant je crois que beaucoup de fidèles vont en être scandalisés de cet écrasement de l’individu au bénéfice d’un idéal strictement communautaire. Pourquoi payer, au sens propre cette fois, pour ce que d’autres ont fait ? « En ces jours-là, on ne dira plus : ‘Les pères ont mangé des raisins verts, et les dents des enfants en ont été agacées.’ Mais chacun mourra pour sa propre iniquité ; tout homme qui mangera des raisins verts, ses dents en seront agacées. » (Jérémie 31/29-30)

 

D.R. - Cliquer sur l'image

 

***

 

Retrouvez toutes mes chroniques de Golias Hebdo, publiées en plusieurs volumes, sous le titre Des mots pour le dire, chez BoD. Sur le site de cet éditeur, on peut en lire un extrait, les acheter... Cliquer : ici.

 

Notez que ces livres sont aussi tous commandables en librairie (diffusion : SODIS), et sur les sites de vente en ligne (Amazon, Fnac, etc.).

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2019 3 13 /11 /novembre /2019 02:01
Pourquoi chercher...

« L’art de voir est opposé
au voir qui reconnaît les objets. »
(Paul Valéry)

 

Pourquoi chercher à reconnaître

Ce que voit le premier regard,

Et du monde se rendre maître

Sans faire la part du hasard ?

 

Innombrables sont nos visions,

Et pourquoi n’en élire qu’une ?

Plutôt prendre la décision

De s’intéresser à chacune...

 

 

***

 

D'autres photos accompagnées de poèmes figurent dans mes derniers livres Éternels instants (Tomes I et II). Ce sont des petits livres d'art, imprimés sur papier photo brillant 200 gr. On peut les offrir en cadeau, ou s'en faire cadeau à soi-même. Vous pouvez en feuilleter le début et les commander sur le site de l'éditeur, ou bien en librairie ou sur les sites de vente en ligne (ISBN : 9782322133673 et 9782322171361)Merci de cliquer sur les images ci-dessous :

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné. >>>>> >>>>> Remarque importante (avril 2021) : Vous pouvez trouver maintenant tout ce qui concerne la Littérature, la Poésie et l'Art dans mon second blog, "Le blog artistique de Michel Théron", Adresse : michel-theron.eu/
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages