Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2021 6 18 /12 /décembre /2021 02:01

Q

ue mangerait Jésus ? Aux États-Unis les rayons des librairies regorgent de livres pro­posant des régimes alimentaires autour de cette si importante question…

 

Le Régime du Créateur, Le Régime Alléluia, Le Corps selon Dieu… tels sont quelques uns de leurs titres. Ainsi l’auteur de Maigrir pour la vie s’exclame-t-il : « Vous voulez que le monde vien­ne à Jésus ? Vivez comme lui, ressemblez-lui. Faites en sorte que quand les gens vous voient, ils voient le Christ en vous. »

 

C’est aussi le but que se fixait autrefois l’auteur de L’imitation de Jésus-Christ. Seulement il n’avait pas en vue l’amaigrissement du corps, mais le salut de l’âme – même si, à force de privations dues à une mortification quotidi­en­ne, le second pouvait entraîner le premier.

 

L’auteur de Que mangerait Jésus ? nous invite à ne pas nous laisser dominer par la chair et manger n’importe quoi : « Beaucoup de gens n’auront pas une alimentation équilibrée tant qu’ils ne seront pas responsables et qu’ils ne se demanderont pas : ‘Est-ce que Jésus mangerait ça ?’ avant de l’avaler. »

 

Selon ces auteurs, le régime christique était à base de céréales, de fruits frais, de graines et de noix. Aux diététiciens de dire s’il est bon. Mais si les gens qui le suivent ne perdent pas de poids, n’auront-ils pas l’impression d’être de mauvais chrétiens ?

 

On sait aussi les ravages qu’on fait certains régimes sectaires, par exemple celui de la macrobiotique, dénoncé par Roger Ikor après le suicide de son fils qui en était adepte.

 

On peut s’interroger sur cette « jésulâtrie », ainsi que sur cette vision extrêmement utilitaire et instrumentalisante de la religion. D’ailleurs où ces auteurs ont-ils pris cette certitude sur ce que mangeait Jésus ? Si on s’en reporte aux textes au contraire, contre les prescriptions alimentaires extrê­­mement restrictives des juifs, il a dit qu’on peut manger n’importe quoi, ou ce qu’on veut.

 

Car l’important n’est pas là. Il n’est pas dans ce qu’on ingère, mais dans ce qui sort de nous : paroles, regards, actions, etc ., qui peuvent aussi bien sauver que tuer, suivant l’intention qui s’y manifeste :

 

« Il n’est hors de l’homme rien qui, entrant en lui, puisse le souiller ; mais ce qui sort de l’homme, c’est ce qui le souille. » (Marc 7/15)

 

À l’évidence, cette seule règle de vie annule tous les régimes…

 

> Article paru dans Golias Hebdo, 26 mars 2009

 

D.R.

***

Cet article est extrait du livre suivant :

Petite philosophie de l'Insolite
Théron, Michel
17,00Livre papier
Lire un extrait

DESCRIPTION

Les textes composant cet ouvrage sont tous parus, sous leur forme initiale, dans un journal hebdomadaire. Ils concernent des sujets d'actualité étranges, bizarres, insolites, souvent amusants, mais se prêtant toujours à un commentaire philosophique. Ils peuvent servir de points de départ pour la réflexion individuelle du lecteur, mais aussi ils peuvent alimenter des débats thématiques collectifs (cours scolaires, cafés-philo, réunions de réflexion...).

 

***

 

> Pour voir tous mes livres édités chez BoD, cliquer : ici.

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2021 4 16 /12 /décembre /2021 12:31

Voici, mise sur mon blog artistique, la suite d'une série de méditations photographiques. Celle-ci porte sur l'abstraction en peinture et en photo :

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2021 4 16 /12 /décembre /2021 02:01

Normalement elle devrait susciter le rejet. Mais l’être humain est si imprévisible qu’on la voit portée aux nues en ces périodes de Noël. Je veux parler de la mode des pulls moches qu’on affiche soi-même ou offre aux autres à cette époque, et qui fait fureur depuis quelques années. C’est au point qu’il existe un championnat du monde des pulls moches, dont la dernière édition vient de se tenir au salon vintage d’Albi. (Source : actu.fr, 6/12/21)

 

L’origine en est sûrement les cadeaux, pas toujours de très bon goût et décevants pour ceux qui les reçoivent, qui sont offerts à l’occasion des réunions de famille, traditionnelles à ce moment de l’année, mais pas toujours souhaitées par ceux qui continuent de se plier à cet usage. De ce point de vue la mise en avant des pulls moches est originellement une dérision, le souvenir amer d’une déception, manquant évidemment de charité pour ceux susceptibles de l’avoir causée.

 

Mais maintenant l’amertume a disparu dans le « second degré » et dans le grand maelstrom de la consommation. Les grandes marques se sont emparées de cette mode, et on voit sur Internet de folles enchères pour ces pulls, dont certains atteignent des prix hors de commun avec leur prix de revient. Tout le monde suit de façon grégaire, comme c’est la règle sur les réseaux sociaux : ainsi Rabelais dit-il bien du mouton que c’est « le plus inepte animal du monde ». Cela ferait simplement rire, si le prix à payer pour cette invasion de pulls n’était un désastre écologique (un de plus !).

 

Malgré tout, je ne sais si c’est l’effet de Noël, mais je suis assez porté ici sur la mansuétude. Que ces pulls soient laids, c’est un fait qui nous semble évident. Mais les sentir tels implique un cœur froid et une pensée raisonnante. Par contre, si l’un d’eux nous est offert par une personne que nous aimons, alors il peut nous toucher.

 

C’est le grand problème posé par le kitsch, auquel j’ai consacré un livre récent (Le Kistch – Une énigme esthétique, éd. BoD, 2020). Le ridicule objectif de certaines œuvres et productions disparaît si elles sont associées à un contexte grandement émotionnel. Werther n’est pas choqué par les tartines de Charlotte, tout simplement parce qu’il l’aime. Aussi on peut trouver émouvantes les fautes d’orthographe contenues dans une lettre, tout simplement parce que son auteur est une personne qu’on chérit. Pourquoi pas alors un pull moche, s’il a été tricoté avec amour pour nous ?

 

D.R.

 

Voir ici mon livre sur le Kitsch, disponible en deux formats (papier et e-book) :

 

Pour en feuilleter le début, cliquer sur Lire un extrait. Pour l'acheter sur le site de l'éditeur, cliquer sur Vers la librairie BoD.

 

Mais ce livre est aussi disponible sur commande en librairie et sur les sites de vente en ligne (Amazon, FNAC, etc.). - ISBN : 9782322237616.

 

Le Kitsch
Théron, Michel
14,00Livre papier
Lire un extrait

DESCRIPTION

Le Kitsch est un problème d'esthétique fondamental couvrant plusieurs domaines : arts visuels et architecture, mais aussi musique, littérature, arts du design, habillement, etc. C'est un formalisme, sans contenu profond, que l'on dénigre ordinairement. Pourtant la question est plus complexe. On peut en effet le réutiliser en le prenant avec humour, et aussi parfois le réhabiliter quand on se trouve dans une situation émotionnelle particulière. C'est à quoi ce livre invite, en évitant tout parti-pris à son sujet.

Le Kitsch
Théron, Michel
10,99Livre ebook
Lire un extrait

DESCRIPTION

Le Kitsch est un problème d'esthétique fondamental couvrant plusieurs domaines : arts visuels et architecture, mais aussi musique, littérature, arts du design, habillement, etc. C'est un formalisme, sans contenu profond, que l'on dénigre ordinairement. Pourtant la question est plus complexe. On peut en effet le réutiliser en le prenant avec humour, et aussi parfois le réhabiliter quand on se trouve dans une situation émotionnelle particulière. C'est à quoi ce livre invite, en évitant tout parti-pris à son sujet.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné. >>>>> >>>>> Remarque importante (avril 2021) : Vous pouvez trouver maintenant tout ce qui concerne la Littérature, la Poésie et l'Art dans mon second blog, "Le blog artistique de Michel Théron", Adresse : michel-theron.eu/
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages