Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mai 2020 4 14 /05 /mai /2020 01:01

Ce petit film évoque un rendez-vous d'une journée donné dans le centre de la ville de Montpellier. Le départ se fait en train, de jour. Et le retour, toujours en train, se fait de nuit. Le moment fort du rendez-vous est matérialisé par un plan symbolique, qui intervient à l'aller (flash forward, ou anticipation, attente), et au retour (flash back, ou rétrospection, souvenir). Merci de vos impressions !

 

Cliquer sur l'image ci-dessous :

 

Rendez-vous (4'39")

 

 

Partager cet article
Repost0
12 mai 2020 2 12 /05 /mai /2020 01:01
Balises
Jouons avec toutes balises

Qui encadrent toutes nos vies,

Gardons qu’elles ne paralysent

Cet élan qui en fait le prix...

 

 

***

 

D'autres photos accompagnées de poèmes figurent dans mes derniers livres Éternels instants (Tomes I, II et III). Ce sont des petits livres d'art de 100 pages chacun, format 12 x 19 cm, imprimés sur papier photo brillant 200 gr. On peut les offrir en cadeau, ou s'en faire cadeau à soi-même. Vous pouvez en feuilleter le début (cliquer ci-dessous sur Lire un extrait), les commander sur le site de l'éditeur (cliquer sur Vers la librairie BoD), ou bien en librairie (diffusion SODIS), ou sur les sites de vente en ligne (ISBN : 9782322133673, 9782322171361, et  9782322193066).

 

Éternels instants 1
Théron, Michel
15,00Livre papier
Lire un extrait
Éternels instants 2
Théron, Michel
15,00Livre papier
Lire un extrait
Éternels instants 3
Théron, Michel
15,00Livre papier
Lire un extrait
 
Partager cet article
Repost0
10 mai 2020 7 10 /05 /mai /2020 01:01

C’est le recours habituel de ceux qui souffrent de faits ou de situations qu’ils ne peuvent soumettre au contrôle de la froide raison. Aveuglés par leurs affects, ils imaginent un ou des ennemis extérieurs, justifiant ce qui arrive. Cette tendance est de tout temps, mais elle a été réactualisée récemment par un groupe de prélats catholiques, pour qui les mesures sanitaires actuelles prises par les États sont un prétexte pour limiter « d’une manière disproportionnée et injustifiée les libertés fondamentales, y compris l’exercice de la liberté de culte. » Elles annonceraient la venue d’un État totalitaire, qui voudrait « créer la panique parmi la population dans le seul but d’imposer de façon permanente des formes de limitation inacceptables de la liberté, de contrôle des personnes (…), prélude inquiétant à la création d’un gouvernement mondial hors de tout contrôle. » (Source : lemonde.fr, 09/05/2020)

 

Ce conspirationnisme ecclésial s’explique évidemment par la nostalgie d’un pouvoir perdu, un cléricalisme forcené, qui n’admet pas la déchristianisation et la sécularisation actuelles de la société. Pour ces prélats il s’agit tout simplement de « choisir son camp : avec le Christ, ou contre le Christ. » On en sourirait, si cette attitude maximaliste et exclusiviste n’était pas malheureusement autorisée par certaines paroles qu’on a mises dans la bouche de ce dernier. Ainsi : « Celui qui n’est pas avec moi est contre moi, et celui qui ne rassemble pas avec moi disperse. » (Matthieu 12/30) Ou encore : « C’est moi qui suis le chemin, la vérité et la vie. On ne vient au Père qu’en passant par moi. » (Jean 14/6)

 

Au lieu de s’interroger sur les raisons d’une désaffection des fidèles, qui peut tenir pour une part au maximalisme des paroles susdites, les prélats ont préféré se créer un ennemi invisible, dont ils s’imaginent être les victimes. Se croire persécuté est le propre d’un esprit paranoïaque. Ce trait s’ajoute ici à une psychorigidité naturelle, pour former une situation gravement pathologique.

 

Mais le plus inadmissible est l’irresponsabilité de leur discours. Ils ont revendiqué de pouvoir célébrer la messe à leur guise, l’État n’ayant « pas le droit de s’ingérer, pour quelque raison que ce soit, dans la souveraineté de l’Église » et donc d’interdire ou de limiter le culte public. De combien de morts alors seront-ils responsables, par des messes célébrées avec des églises pleines ?

 

D.R.

 

 

***

 

Retrouvez tous mes articles de Golias Hebdo, publiés en plusieurs volumes, sous le titre Des mots pour le dire, chez BoD. Sur le site de cet éditeur, on peut en lire un extrait, les acheter... Cliquer : ici.

 

Notez qu'ils sont aussi tous commandables en librairie, et sur les sites de vente en ligne (Amazon, Fnac, etc.).

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné. >>>>> >>>>> Remarque importante (avril 2021) : Vous pouvez trouver maintenant tout ce qui concerne la Littérature, la Poésie et l'Art dans mon second blog, "Le blog artistique de Michel Théron", Adresse : michel-theron.eu/
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages