Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mai 2022 1 16 /05 /mai /2022 11:44

Voici, mis sur mon blog artistique, un extrait de mon dernier livre Petites méditations photographiques :

Partager cet article
Repost0
15 mai 2022 7 15 /05 /mai /2022 01:00

Elle caractérise souvent les résultats auxquelles aboutissent nos actions, même animées des meilleures intentions. Ainsi l’invasion de l’Ukraine par l’armée de Vladimir Poutine est en passe d’aboutir à des résultats opposés à ceux qu’escomptait obtenir le Président russe. Il pensait museler facilement l’Ukraine, et il se heurte à des difficultés telles qu’on ne voit pas la guerre gagnée pour lui. Il comptait que l’Europe se diviserait face à son entreprise, et au contraire elle s’est liguée ensemble contre lui, le mettant pour longtemps au ban des nations démocratiques. Il voulait éloigner et affaiblir l’OTAN, et c’est le contraire qui s’est produit, au point que des pays comme la Finlande désormais, demain la Suède, et sans doute encore d’autres, veulent ou voudront intégrer cet organisme. Bref sur toute la ligne il a abouti au contraire de ce qu’il cherchait. Comme un boomerang, les conséquences de ce qu’il a voulu lui reviennent sans pardon.

 

C’est d’ailleurs là une caractéristique inhérente à toute action. Les aboutissants d’un acte sont toujours imprévus au départ, et contredisent bien souvent le but recherché. La Tragédie grecque le montre bien, par exemple avec le cas d’Œdipe : il crée son destin en voulant l’éviter, et ainsi tue son père et épouse sa mère. Telle la mouche prise dans une toile d’araignée : plus elle se débat, plus elle est prise. Ou bien quand on est pris dans des sables mouvants : il ne faudrait pas bouger, mais en le faisant on s’enfonce davantage.

 

La chute d’une pierre au centre d’un étang engendre des vagues qui vont grandissant jusqu’à la rive, et la dernière vague est sans commune mesure avec l’élément initial déclenchant. L’or pur se change en plomb. L’Ours de La Fontaine casse la tête de son ami le jardinier en voulant écraser une mouche qui s’est posée sur le nez de celui-ci durant sa sieste. Cet Ours était animé des meilleures intentions, mais il a commis une faute (l’hamartia grecque) par irréflexion.

 

Quand nous agissons, nous devons nous souvenir de ces lois tragiques. On peut essayer l’agir sans agir (wou-wei) de Lao-Tseu, c’est-à-dire l’agir avec distance, sans focalisation sur le résultat. Ou tout simplement parfois ne pas agir du tout. Un précepte médical ancien disait : Quieta non movere – Ne pas toucher ce qui est tranquille. Pourquoi Vladimir Poutine ne s’en est-il pas souvenu, avant d’agresser l’Ukraine qui ne lui faisait rien ?

 

La rose n’a d’épines que pour qui veut la cueillir.

 

L'Ours et l'amateur des jardins (La Fontaine) - D.R.

 

***

 

> Pour voir tous mes livres édités chez BoD, cliquer : ici.

Partager cet article
Repost0
13 mai 2022 5 13 /05 /mai /2022 01:00

S

elon la Bible il fut condamné par Dieu, pour avoir tenté Ève, à « marcher sur son ventre et manger de la poussière tous les jours de sa vie » (Genèse 3/14)

 

Évidemment le lecteur se demande alors comment il était et ce qu’il faisait auparavant : volait-il dans les airs, avait-il des pattes, par exemple de longues et fines jambes qui faisaient sa fierté ? Toutes les rêveries sont possibles...

 

Mais non, aujourd’hui le mystère est levé. On vient de révéler l’existence, au musée de Berlin, d’un fossile de serpent pourvu de quatre membres inférieurs. Cette découverte est annoncée triomphalement, photo probatoire à l’appui, sur un site juif bien-pensant, qui y voit une preuve de la vérité historique, factuelle, du récit biblique : « Découverte d’un serpent à quatre pattes comme le décrit la Torah ! » (Jforum.fr, 26/11/2017).

 

La Torah évidemment ne « décrit » pas un serpent à quatre pattes. Cette assertion est le propre d’un commentateur assurément pieux, qui extrapole sur le récit et veut le conforter par une argumentation logique qui en garantirait la vérité. Et c’est précisément cette attitude qui est bien naïve. Elle oublie le sens symbolique du récit. Comme l’écrit Alain dans Les Dieux : « Ce qui importe n’est pas si c’est vrai, mais comment c’est vrai. »

 

La Bible ne s’intéresse pas du tout à la vraisemblance factuelle de ce qu’elle raconte. Elle procède exactement comme fait Ovide dans ses Métamorphoses.

 

Le poète voit par exemple les baies rouges du mûrier, et il imagine qu’elles sont le résultat d’une fiction qu’il nous raconte : autrefois elles étaient blanches, mais Pyrame se méprenant et croyant à la mort de son amante Thisbé qu’il suppose, ne voyant plus que son écharpe, avoir été dévorée par un lion, plonge son épée dans son sein, et son sang rougit les fruits qui désormais seront rouges (IV, 55-166).

 

Il en est de même du serpent biblique : ce qu’il en fut de lui avant la malédiction divine n’a aucune importance. Simplement sa reptation actuelle est le résultat d’une fiction étiologique forgée ad hoc, pour en rendre compte.

 

Chercher de la logique dans ce type de récit procède d’un littéralisme étranger à toute poésie, donc au sens profond des choses.

 

Article paru dans Golias Hebdo, 14 décembre 2017

 

D.R.

> Pour lire un article scientifique sur cette question des pattes du serpent, cliquer : ici.

 

***

 

Cet article est extrait du livre suivant :

Petite philosophie de l'Insolite
Théron, Michel
17,00Livre papier
Lire un extrait

DESCRIPTION

Les textes composant cet ouvrage sont tous parus, sous leur forme initiale, dans un journal hebdomadaire. Ils concernent des sujets d'actualité étranges, bizarres, insolites, souvent amusants, mais se prêtant toujours à un commentaire philosophique. Ils peuvent servir de points de départ pour la réflexion individuelle du lecteur, mais aussi ils peuvent alimenter des débats thématiques collectifs (cours scolaires, cafés-philo, réunions de réflexion...).

 

***

 

> Pour voir tous mes livres édités chez BoD, cliquer : ici.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné. >>>>> >>>>> Remarque importante (avril 2021) : Vous pouvez trouver maintenant tout ce qui concerne la Littérature, la Poésie et l'Art dans mon second blog, "Le blog artistique de Michel Théron", Adresse : michel-theron.eu/
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages