Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juillet 2021 2 20 /07 /juillet /2021 11:07

Voici, mise sur mon blog artistique, la sixième de ces réflexions :

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2021 1 19 /07 /juillet /2021 01:01

T

out le monde a besoin de caresses, et au premier chef les enfants. Elles calment. Qui n’a éprouvé, même adulte, comme dit Depardieu à Michel Blanc dans Tenue de soirée de Bertrand Blier, l’envie de « se blottir » ?

 

Eh bien, rendons grâce à la technique moderne, qui a inventé un gilet à câlins, télécommandable. On en trouvera une description, avec une inénarrable vidéo, en tapant mytjacket.com, sur Internet. Le gilet, une fois gonflé, est traversé d’un mécanisme vibrant et massant connecté à une application activée sur Smartphone. Lorsque l’enfant est angoissé, le parent le rassure à distance en pianotant sur son appareil, et le voilà, à l’image du gilet qu’il porte, tout regonflé.

 

On connaissait déjà la télévision-nourrice. Quand les enfants la regardent, les parents peuvent vaquer tranquillement à leurs occupations. Il y a aussi la localisation constante de l’enfant par GPS, lien virtuel permanent unissant le parent à sa progéniture. [v. Omniscience]

 

On inventera sans doute encore d’autres dispositifs rassurants, permettant de sous-traiter les tâches éducatives, et de dispenser les parents d’un contact réel et effectif : pourquoi l’enfant ne pourrait-il voir aussi, par un dispositif approprié (lunettes type webcam), sa maman qui le câline de loin ?

 

Il y a même en Chine des lampes « communicantes » destinées à surveiller le travail des enfants faisant leurs devoirs, munies d’un dispositif qui les réveille s’ils viennent à s’endormir.

 

Qu’il est donc beau ce nouveau monde, ce meilleur des mondes ! Enfin l’utopie se réalise d’un univers facile, où les inconvénients d’une présence active sont remplacés par les avantages d’une ubiquité sans risque aucun procurés par l’infor­matique.

 

... Mais j’ai bien peur que cette utopie soit dystopie, et vrai cauchemar. Au gilet à câlins je fais deux objections.

 

D’abord les peurs et les angoisses n’ont pas toujours à être niées, car elles peuvent faire mûrir une personnalité, et pour plus tard la structurer.

 

Ensuite, rien ne remplace le contact et la chaleur d’une vraie peau, les vibrations qu’elle suscite. Dans notre culture des écrans, qui font écran entre la vraie vie et nous, nous avons perdu le sens du toucher humain. L’optique a remplacé l’haptique.

 

La tendresse à distance, externalisée, est bien sûr une imposture, qui nous exonère à peu de frais de notre tâche affective. Pygmalion a animé Galatée sous ses caresses, et Cupidon Psyché, et ce n’était pas à distance, avec un gilet à câlins ! Cela n’avait rien à voir avec cette prétendue réalité augmentée d’aujourd’hui, qui est en vérité une totale déréalisation.

 

On voit bien aujourd’hui que les discussions par webcam ainsi que le travail à distance, nécessaires à cause de la crise sanitaire, ne sont pas des vrais contacts. [Ajout 2020-2021]

 

14 novembre 2013

 

Exemple de gilet à câlins télécommandable - Cliquer sur l'image

 

***

Ce texte est extrait de mon dernier recueil d'articles Petite philosophie de l'Insolite. L'ouvrage est disponible en deux formats, papier et livre électronique (E-Book). On peut en feuilleter le début en cliquant ci-dessous sur : Lire un extrait. On peut le commander sur le site de l'éditeur en cliquant sur : Vers la librairie BoD. Il est aussi disponible sur commande en librairie et sur les sites de vente en ligne.

Petite philosophie de l'Insolite
Théron, Michel
17,00Livre papier
Lire un extrait

DESCRIPTION

Les textes composant cet ouvrage sont tous parus, sous leur forme initiale, dans un journal hebdomadaire. Ils concernent des sujets d'actualité étranges, bizarres, insolites, souvent amusants, mais se prêtant toujours à un commentaire philosophique. Ils peuvent servir de points de départ pour la réflexion individuelle du lecteur, mais aussi ils peuvent alimenter des débats thématiques collectifs (cours scolaires, cafés-philo, réunions de réflexion...).

***

 

Pour voir la liste de tous mes livres édités chez BoD, cliquer : ici.

 

***

 

Enfin n'hésitez pas à visiter mon blog artistique, pour voir des photos, des vidéos, des textes littéraires et poétiques :

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2021 6 17 /07 /juillet /2021 01:01

Autant qu’un outil de communication, le langage est un réservoir de contenus culturels, qui au fil du temps peuvent échapper aux locuteurs eux-mêmes. Il en est ainsi du mot de « serment ». On peut n’y voir aujourd’hui qu’un simple engagement solennel. Mais pour un chrétien ce mot est redoutable, et s’il ne s’agit pas de prendre avec raison Dieu à témoin on ne doit pas l’employer. C’est ainsi qu’on lit en Matthieu 5/34-37 : « « Moi je vous dis de ne pas faire de serment. Ne dites pas : ‘Je le jure par le ciel’, car le ciel, c’est le trône de Dieu (…) Dites simplement ‘oui’ si c’est oui, ‘non’ si c’est non. Tous ce qu’on y ajoute vient du diable. » (même chose en Jacques 5/12)

 

Ainsi une employée chrétienne de la RATP a été licenciée en 2007 pour avoir refusé de dire « Je le jure » lors de sa prestation de serment, les juges n’ayant vu dans l’expression qu’une formule laïque. Confirmé en appel, ce licenciement vient cependant d’être annulé par la Cour de cassation, qui souligne que la plaignante a été discriminée pour son appartenance religieuse. (Source : la-croix.com, 08/07/2021)

 

J’admire cet arrêt, qui montre bien qu’un mot peut impliquer une tradition de grande épaisseur, et que sa banalisation peut être problématique, telle ici la laïcisation qu’ont opérée les précédents juges. D’autant plus que celle qu’ils ont alors condamnée avait proposé des formules de remplacement à « Je jure », comme « Je promets », ou « Je m’engage », ce que la Cour de cassation a rappelé. Mais les premiers juges se sont crispés sur le mot « jurer » et n’ont rien voulu savoir d’autre. Que n’ont-ils compris, dans leur littéralisme, que « la lettre tue, et l’esprit vivifie » (2 Corinthiens 3/6) !

 

Enfin, je me demande à cette occasion pourquoi on croit toujours garantir sa parole au moyen d’un serment. La parole elle-même ne suffit-elle pas, comme il se voit dans l’expression « donner sa parole » ? D’un point de vue spirituel, rien n’est meilleur et plus beau que lorsque dans la vie le oui est vraiment un oui, et le non un non. Le langage y est nu et pur, dépourvu d’arrière-pensées, projections mentales diverses, anticipations et présomptions, calculs, etc. Il est à l’image du regard, qui lui aussi doit être nu et simple, sous peine d’être enténébré, divisé et proprement diabolique (Luc 11/34). – Mais les lois régissant la société des hommes ne vont pas si loin, et cela est une autre (et belle) histoire...

 

D.R.

 

***

Ce texte s'ajoutera à mon dernier recueil d'articles Petite philosophie de l'Insolite. L'ouvrage est disponible en deux formats, papier et livre électronique (E-Book). On peut en feuilleter le début en cliquant ci-dessous sur : Lire un extrait. On peut le commander sur le site de l'éditeur en cliquant sur : Vers la librairie BoD. Il est aussi disponible sur commande en librairie et sur les sites de vente en ligne.

Petite philosophie de l'Insolite
Théron, Michel
17,00Livre papier
Lire un extrait

DESCRIPTION

Les textes composant cet ouvrage sont tous parus, sous leur forme initiale, dans un journal hebdomadaire. Ils concernent des sujets d'actualité étranges, bizarres, insolites, souvent amusants, mais se prêtant toujours à un commentaire philosophique. Ils peuvent servir de points de départ pour la réflexion individuelle du lecteur, mais aussi ils peuvent alimenter des débats thématiques collectifs (cours scolaires, cafés-philo, réunions de réflexion...).

***

 

Pour voir la liste de tous mes livres édités chez BoD, cliquer : ici.

 

***

 

Enfin n'hésitez pas à visiter mon blog artistique, pour voir des photos, des vidéos, des textes littéraires et poétiques :

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné. >>>>> >>>>> Remarque importante (avril 2021) : Vous pouvez trouver maintenant tout ce qui concerne la Littérature, la Poésie et l'Art dans mon second blog, "Le blog artistique de Michel Théron", Adresse : michel-theron.eu/
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages