Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2023 2 17 /01 /janvier /2023 02:00

C

omme beaucoup, je pense, j’ai été dernièrement me recueillir sur la tombe de mes proches, à l’occasion de la Fête des Morts.

 

Ainsi, me promenant dans les allées du cimetière, j’ai vu un très grand nombre d’inscriptions sur plaques de marbre portant un : « Priez pour lui », souvent abrévié en acronyme PPL.

 

Y réfléchissant, je trouve la formule bien singulière. Si je dois prier pour un mort, cela implique que je dois, par ma prière, lui venir en aide, intercéder pour lui, devenir son avocat. Et à quelle occasion ? Évidemment lors du jugement qu’il va affronter. Me voici donc ramené au dogme du Jugement dernier, auquel ces inscriptions me somment de croire, en impliquant forcément son existence.

 

Je sais bien que c’est un article de foi du Credo. Lors de sa nouvelle venue ou parousie, le Christ viendra juger vivants et morts. Des siècles de peur ont ainsi accompagné le croyant. Il suffit de voir le Dies irae :

 

« Que dirai-je, malheureux que je suis / De qui invoquerai-je l’aide / Quand le juste même sera à peine en sécurité ? »

 

Je sais bien aussi que toute une strate rédactionnelle eschatologique et effrayante de ce type caractérise les évangiles mêmes. Mais tout de même, ne peut-on concevoir un scénario de vie dont tout jugement soit absent, ou l’on se justifierait par exemple par la seule écoute attentive d’une parole ?

 

On le trouve dans l’évangile de Jean : « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle et ne vient  point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie. » (5/24)

 

La Gnose n’a pas dit autre chose : le « salut » et la résurrection, au sens spirituel, ou de résilience dans cette vie-ci, peuvent être déjà connus hic et nunc, ici et maintenant, si l’on écoute et comprend bien la Parole.

 

Le dogme du Jugement dernier manque de mansuétude. Beaucoup de pécheurs sont déjà punis dès ici-bas par leurs péchés, qui ne sont que des erreurs de conduite, dont ils subissent les conséquences souvent très dommageables : faut-il qu’ils le soient encore plus tard pour leurs péchés ? Ce serait une double peine, qui révolte la raison.

 

C’est pourquoi nous ne devons pas, il me semble, prier pour les morts, dont certains d’ailleurs, comme les victimes d’accidents, de meurtres, d’attentats, etc., sont bien innocents de toute faute. Il nous suffira de penser à eux.

 

Article paru dans Golias Hebdo, 21 novembre 2013

 

D.R.

 

*

Sur les strates rédactionnelles bibliques, on peut voir mon livre
Fictions III - Polyphonies bibliques :

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2023 7 15 /01 /janvier /2023 02:00

Dans un entretien au Parisien, Brigitte Macron s’est dite favorable à l’imposition d’un uniforme à l’école (source : Leparisien.fr, 11/01/2023. Aussitôt certains se sont élevés contre cette proposition, jugée inopportune au moment où le Rassemblement National a fait la même devant l’Assemblée nationale.

 

D’abord je trouve étrange et même dictatoriale cette manie de repousser une idée au motif que la même est présentée par un parti extrémiste. Si je dis qu’il est dangereux de fumer et que dit la même chose le même parti, est-ce une preuve que j’appartiens à ce parti ou que j’en défends les intérêts ? En vérité il peut y avoir de bonnes idées partout.

 

Cette attitude est du terrorisme intellectuel. Cela me fait penser aux AG de mai 68, où certains ne s’occupaient pas d’examiner les idées elles-mêmes mais soupçonnaient d’arrière-pensées ceux qui les présentaient. Combien de fois ai-je entendu des phrases comme : « D’où parles-tu ? », ce qui revenait à dire : « De qui es-tu le sous-marin » ?

 

Non, ce sont les idées elles-mêmes qu’il faut examiner, et non pas les critiquer d’emblée en leur supposant systématiquement des intentions cachées. En l’occurrence, l’idée d’imposer un uniforme à l’école est très intéressante. Il a d’ailleurs existé longtemps sous le nom de blouse. L’avantage était d’égaliser les conditions sociales, d’homogénéiser le bloc formé par la classe, de développer l’esprit de corps et non la rivalité. Cette dernière est exacerbée aujourd’hui par la surenchère des marques commerciales, reflet de ce qui se passe dans la société elle-même.

 

Moins qu’un lieu de vie, comme on le dit souvent de façon démagogique ou démissionnaire, l’école est un lieu de savoir. Il faut en sanctuariser l’espace, le maintenir bien à l’écart de toutes les envies autres concurrençant celle de s’instruire, de la consommation, du règne de l’argent et de la violence qui en découle. Si l’uniforme peut y concourir, pourquoi pas ?

 

Madame Macron est une ancienne professeur de lettres. Moi aussi. Je suis heureux que nous nous rencontrions sur cette question de l’uniforme. On peut trouver étrange ou inattendue sa proposition. Mais les pédagogues ne sont-ils pas mieux à même de juger que les politiques sur un domaine qui les concerne ?

 

D.R.

 

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2023 6 14 /01 /janvier /2023 12:58

Départ et Retour sont des pôles de l'être, et aussi des phases dans le déroulement de la vie :

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné. >>>>> >>>>> Remarque importante (avril 2021) : Vous pouvez trouver maintenant tout ce qui concerne la Littérature, la Poésie et l'Art dans mon second blog, "Le blog artistique de Michel Théron", Adresse : michel-theron.eu/
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages