Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 janvier 2022 6 01 /01 /janvier /2022 02:01

Je vous souhaite aussi de revenir un peu cette année à l'Origine, à l'Enfance primordiale et son Royaume, à la Source intérieure souvent oubliée. Et pour cela je vous offre une photo et deux poèmes qu'elle m'a inspirés :

Vœux 2022
I
Loin de la mer natale...
Solitaire exilé loin de la mer natale

Le coquillage attend ce qui lui appartient.

Malgré le calme plat et la surface étale

Comme lui je voudrais revenir d’où je viens.



Et quand donc reviendra la vague qui m’emporte

Finira ce désert de sable où je languis,

Ne pourrai-je échapper à l’existence morte

Retrouver ce pays où seul je suis en vie...

 

 

II

 

Lointaine l’origine...

Là où est le commencement,
là sera la fin.
Évangile selon Thomas

 

La fin est dans le commencement
et cependant on continue.

Samuel Beckett

 

Lointaine l’origine


Mais toujours visible


Comme un horizon de nostalgie

 

Et pourquoi ne pas


Un jour


Emporté par une vague


Y retourner ?

 

 

***

 

Revenez au Commencement :

 

retrouvez en vous l'Enfant que vous avez été.

 

Il vous attend...
Partager cet article
Repost0
31 décembre 2021 5 31 /12 /décembre /2021 12:05

Voici, mise sur mon blog artistique, la suite d'une série de méditations photographiques :

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2021 4 30 /12 /décembre /2021 02:01

Est-elle la marque de l’amour que Dieu a pour tous les hommes ? Je viens de lire à l’occasion de la mort de l’archevêque anglican Desmond Tutu, dans un florilège de ses citations : « Dieu t’aime tel que tu es. Dieu ne t’aime pas parce que tu es bon. Non, Dieu t’aime, un point c’est tout... Notre relation avec Dieu n’a rien à voir avec notre productivité, avec nos œuvres. » (Source Internet : babelio.com)

 

Plusieurs remarques se sont présentées à mon esprit. D’abord l’idée selon laquelle Dieu nous aime renvoie à notre désir d’être aimé : être l’objet de sa sollicitude finalise évidemment notre vie, mais cette idée n’est pas exempte d’anthropomorphisme. Spinoza disait même qu’elle détruit la perfection de Dieu, car si Dieu agit pour une fin, il désire quelque chose dont il est privé.

 

En second lieu, la récusation de la Loi (donc de la valeur des œuvres) au profit seul de la foi caractérise la novation paulinienne, spécialement dans l’Épître aux Romains : « Nous estimons que l’homme est justifié par la foi, indépendamment des œuvres de la loi. » (3/28) Mais ce n’est pas parce que ce christianisme-là a triomphé que ce fut, que c’est encore le seul possible. Ainsi, sans parler de la voie gnostique injustement oubliée, le judéo-christianisme des origines défendait l’orthopraxie traditionnelle, par la bouche de Jacques dans son Épître : « La foi sans les œuvres est morte. » (2/26) Épître que Luther, reprenant l’orientation paulinienne, a qualifiée d’« épître de paille ».

 

Je pense qu’à récuser l’orthopraxie au bénéfice de la foi et de la grâce seules, on risque d’aboutir à la déresponsabilisation. Ainsi il y a eu en protestantisme des Nécessariens, ou Pécheurs justifiés, qui s’autorisaient de l’amour inconditionnel de Dieu pour faire n’importe quoi. Voir là-dessus mon Petit lexique des hérésies chrétiennes (Albin Michel).

 

De façon générale même, amour et pardon ne me semblent pas gagner beaucoup à être absolutisés comme inconditionnels. Il y faut au moins des avertissements, des admonestations – un rappel de la Loi. Voyez : « Va, et désormais ne pèche plus. » (Jean 8/11)

 

Je comprends bien la position de l’archevêque sud-africain. Elle réagit salutairement contre le désir d’acheter Dieu par des mérites personnels, qui existe encore dans la modalité catholique du christianisme. Aussi contre le particularisme du salut qu’on trouve chez Calvin et les prédestinateurs, au nom d’un universalisme sotériologique qui rassure le fidèle. Cependant je trouve un peu naïve cette posture. En quoi il n’est pas étonnant qu’elle ait tant d’écho aujourd’hui. Nous irons tous au Paradis...

 

D.R.

 

***

 

> Pour voir tous mes livres édités chez BoD, cliquer : ici.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de michel.theron.over-blog.fr
  • : "Mélange c'est l'esprit" : cette phrase de Paul Valéry résume l'orientation interdisciplinaire de mon blog. Dans l'esprit tout est mêlé, et donc tous les sujets sont liés les uns aux autres. - Si cependant on veut "filtrer" les articles pour ne lire que ce qui intéresse, aller à "Catégories" dans cette même colonne et choisir celle qu'on veut. On peut aussi taper ce qu'on recherche dans le champ "Recherche" dans cette même colonne, ou encore dans le champ : "Rechercher", en haut du blog - Les liens dans les articles sur le blog sont indiqués en couleur marron. Dans les PDF joints, ils sont en bleu souligné. >>>>> >>>>> Remarque importante (avril 2021) : Vous pouvez trouver maintenant tout ce qui concerne la Littérature, la Poésie et l'Art dans mon second blog, "Le blog artistique de Michel Théron", Adresse : michel-theron.eu/
  • Contact

Profil

  • www.michel-theron.fr
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).
  • Agrégé de lettres, professeur honoraire en khâgne et hypokhâgne, écrivain, photographe, vidéaste, chroniqueur et conférencier (sujets : littérature et poésie, stylistique du texte et de l'image, culture générale et spiritualité).

Recherche

Mes Ouvrages